Edouard Delpero est de retour au Maroc dans cet edit qu'il a sobrement nommé 'One day, one wave', et à en voir son amour pour les longs tunnels africains, on comprend pourquoi il ne peut s'empêcher d'y retourner le plus souvent possible. Il s'agit en fait d'un seul et unique tube, qui dure (certes au ralenti) une minute et 24 secondes. Un Maroc'n'roll bien deep, comme le dit l'un des commentaires...