On sait très bien que le maillot de bain est directement relié au surf, surtout si on l'aborde d'une manière révérencieuse comme le cinématographe de surf Chris Bryan avec une véritable ode à la douceur de la peau et à la rugosité du sable que les Miss Reef peuvent inspirer. En tout cas on ne peut que constater le phénomène. Perso, on se posera toujours la même question quand on voit ça. Mais bon...

Sinon, c'est tourné à 1000 images par seconde, au ralenti, presque à l'arrêt, pour une sensualité tellement puissante qu'on a peur que l'écran se fissure. Il nous reste du taf à faire aujourd'hui, quand même...