On peut légitimement penser, à la vue de la preuve ci-dessus, que personne sur Terre n'a vu plus de barrels de l'intérieur sur les deux semaines qui viennent de s'écouler que Michael Eugene Fanning. On peut y voir le triple champion du monde, sur un thruster standard et sur un single fin, dans son élément, c'est à dire sur le Superbank, qui a atteint ces jours-ci un certain de degré de perfection. "Quand les vagues sont si bonnes," admet-il de bonne grâce, "je deviens un vrai requin... Je suis vraiment désolé !" Voilà il l'a fait, et la Twittosphère de se dégonfler comme une grosse baudruche (qu'elle est). Son année sabbatique nous réserve-t-elle d'autres surprises du genre?