A à peine 16 ans le jeune australien est venu prendre ses marques sur le spot le plus violent, le plus exigeant et le plus saturé de la planète surf pendant le mois d'août...L'accident de Kevin Bourez (dans l'état s'est bien amélioré) est là pour rappeler que malgré la perfection de la vague, le danger y est permanent. Jack a d'ailleurs connu la gloire de la sortie du tube devant les photographes mais aussi le passage à tabac version Teahupo'o...'It is so perfect, yet so evil'...la vague est parfaite mais toute aussi diabolique!" a-t il admis en mimant ses roulés boulés au dessus du reef.