'Le retour de l´enfant terrible' est un joli court métrage de Eduardo Pimentel et João Monge, portugais donc malgré son titre, avec à l'image le talent surfistique de Tomás Valente.

"Tout au long de l'histoire humaine, notre espèce a fait face à la peur, pour notamment apprendre qui nous sommes, et où nous allons dans cet océan de chaos. Les autorités - politique, religieuse, éducatives - ont bien tenté de nous consoler en nous donnant l'ordre, les règles, les règlements, etc. Mais penser par soi-même est encore le plus beau cadeau que l'on peut se faire. C'est ça, être une enfant terrible".