Voici 4 minutes trente de joli surf à base de Gauches néo-zélandaises des plus agréables, sur un track féminin qui passe bien... Sans que tout cela ne t'en fasse vraiment bouger une... Puis il y a cette minute d'une intense folie, amenant forcément à l'esprit l'étude du terme psychologique 'Schadenfreude', cher à Nietsche. Alors autant le dire tout de suite, si tu aimes te complaire dans la vision du malheur d'autrui, file donc à la marque 4:47, espèce de petit chacal immoral. Quand au filmeur/commentateur, il n'est de toute façon guère plus chrétien que toi sur l'action, qualifiant ce qu'il voit de 'véritable vide-grenier'...