Share

Tuto

Tuto: 9 Conseils pour Progresser

Évidemment, les martingales ça n’existe qu’au Black Jack, et encore… Le surf c’est d’abord un peu de travail, avant beaucoup de plaisir, et vous aurez du mal à passer outre cette étape où il faut un peu sortir de sa zone de confort. Mais pour prendre les choses une par une, focalisons-nous sur les 9 points essentiels qui vous feront franchir ce fameux pallier:

1. MIEUX RAMER
La rame, c’est peut-être quelque chose à laquelle vous ne portez pas assez d’attention, mais être un bon rameur cela permet de prendre plus de vagues. Et sans vouloir enfoncer des portes ouvertes, plus on prend de vagues, plus on progresse. Si vous arrivez à prendre 20% de vagues en plus en augmentant votre cadence de rame et l’épaisseur de votre planche de 1/8 à la latte, toutes les quatre sessions… vous en gagnez une! Et ça, c’est bien mieux qu’une offre promotionnelle dans n’importe quel supermarché à la con…

Cotty, Rebrix et Nathan Fletcher, tous sont de bons rameurs. Photo: Laurel

Epaisseur: N’ayez pas peur d’ajouter un peu d’épaisseur. Les cure-dents des années 90, c’est fini! Et même si vous ne voulez pas avoir la main trop lourde au niveau des cotes, demandez à votre shapeur de vous laisser un peu plus de mousse dans la région du nose.

Bataille de rame: Vous avez déjà poussé la machine à la rame, déjà sprinté avec un pote jusqu’au line up. C’est bien et il faut continuer et même essayer de travailler votre endurance, avec parfois cette petite accélération nécessaire et vitale pour bien se placer et bien partir. On n’ira pas jusqu’à vous dire de vous entraîner sur un lac, mais vous avez saisi l’idée. Alors, dès que vous êtes entre potes, pensez à la bataille de rame, c’est moins spectaculaire que le bras de fer, mais cela boostera votre surf.

Andrew Cotton, que l’on voit ici partir en droite, est assez pragmatique sur l’art de la rame:
“ Baisse la tête et rame comme un enculé…”

Voici quelques surfeurs à la rame impressionnante: Michel Bourez (peut-être à force de traverser les lagons à la rame même s’il possède désormais un bateau) et aussi Parko, car il a récemment participé à la fameuse course de la Molokai)

2. APPRÉCIEZ VOS GAMELLES

“Il faut apprendre à encaisser un coup avant de pouvoir en donner”

Dans la seconde qui va suivre Alex Botelho va se répéter mentalement qu‘il ne faut pas lutter, ni paniquer et juste attendre que cela passe, le sourire aux lèvres…Photo: Timo

Le vainqueur du Pipe Master 1988 et ancien résident du sud-ouest de la France Monsieur Rob Page a essayé un jour de motiver le rédacteur de ce magazine, un peu effrayé par la taille des vagues à la Nord… voilà ce qu’il m’a dit : «si j’enlève mon leash, que je rame sur une bombe de 4m et tente un backflip sur la lèvre, tu viens avec moi…?” Bien qu’il ne tenta pas la figure ce jour-là, la leçon du jour fut que les gamelles forment la jeunesse ; elles ne sont jamais aussi terribles que l’on imagine et elles nous redonnent du coeur à l’ouvrage.
Le surf n’est pas un sport aussi dangereux qu’il y paraît. Les gamelles peuvent sembler impressionnantes pour le commun des surfeurs, elles mettent rarement l’auteur de la cascade en danger. Si la taille des vagues vous plonge dans une situation inconfortable, prenez une gamelle d’entrée et remettez-vous tout de suite en selle ! Vous serez plus à l’aise ensuite et surferez en commençant à repousser vos limites.
– Lors d’une gamelle, on nous dit toujours d’être relax, ce qui est plus facile à dire qu’à faire ! Mais si vous comptez les secondes par exemple, cela peut vous aider. Et si vous arrivez à 50, vous avez le droit de commencer à paniquer !
– Ne luttez pas pour refaire surface. Sans repère précis sous l’eau, vous nagerez peut-être dans le mauvais sens, en dilapidant votre oxygène si précieux.
– Essayez de rester calme, laissez-vous aller et pensez à votre belle mère…

“Quand je suis sûr que je vais bouffer, j’essaye de rester calme et de me relaxer le plus possible. Je me persuade qu’il n’y a pas d’autres choix et que mieux vaut en profiter! Le fait de prendre ma respiration avant l’impact me permet aussi de me relaxer, je sais que j’aurai assez d’air.” Alex Botelho

Suite: n°3 le bottom turn…

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production