Le dernier travail de Ted Grambeau, sur l'une des plus belles droites au monde, lui a permis de s'exprimer en toute simplicité et sans avoir à suivre des teamriders. “L'idée était de simplement faire le portrait d'une houle. Pas besoin d'attendre que quelqu'un se prépare, pas de pinaillages, pas d'égos, pas de planning, et simplement photographier la vague comme sujet.

CHAMBRE AVEC VUE. Cela fait partie d'une série sur laquelle je travaille depuis plusieurs années, ayant vu certaines des vagues les plus parfaites de la planète depuis une chambre, une tente, un hublot, une voiture etc. Celle là a été prise depuis la maison des Cheron à J-Bay, difficile de faire mieux comme vue...

L'élément le plus excitant à J-Bay, c'est la lumière. Arriver à donner du mouvement à une photo figée donne une idée plus précise de cette vitesse que n'importe quelle manoeuvre…