Valence, ville espagnole à mi-chemin entre Méditerrannée et Atlantique, est le berceau de la Paëlla... Et d'un photographe de très grand talent: Alex Postigo. 

Certes, à l'heure où l'on parle, le photographe est moins connu que la paëlla, mais bon il ne fait pas un concours non plus. Et vu l'état de l'économie du pays en ce moment, il vaut mieux que le plat ibérique continue de faire recette, car ce que propose Alex Postigo est une nourriture moins terrestre, pour paraphraser André Gide.

Au sud de la métropole espagnole se trouve un haut lieu de la fête digne d'Ibiza, c'est Benidorm. Et au nord, il y a bien spur la très culturelle Barcelone. Entre ces deux mondes parfois irréconciliables se trouve aussi son travail, tout autant inspiré de la Méditerrannée que de l'océan Atlantique. Mais aussi intéressant et pictural que peut être son environnement direct, cela ne l'a pas empêché d'aller voir plus loin, beaucoup plus loin même, poussé par le même but constant: rendre hommage à la beauté du surf et de la nature. Outre ses travaux pour des magazines de surf ou National Geographic, il est aussi un ambassadeur pour l'association Kind Surf, qui amène au surf les enfants les plus défavorisés.

À seulement 25 ans, Alex est déjà passé maître dans l'art de pointer la caméra vers les jolies courbes et y apporter sa touche poétique. En tout cas nous ça nous scotche. Et on espère que toi aussi!

Photos et légendes: Alex Postigo. Tu peux le suivre sur Instagram ici: @thefrogeye.

SE6
SE9
SE7-2
SE12
SE2-3
Betet Merta
SE1-2
SE
SE10
SE8
SE11 - alex postigo