Pas de caisse pour aller à la plage ?

L'auto-stop peut être une activité dangereuse, donc soyez prudent. Si vous êtes en mesure de détecter l'une ou plusieurs des choses suivantes dans la voiture : un bracelet de cheville électronique pour prisonnier, un couteau plein de sang, des cris étouffés dans le coffre, de la corde, des menottes, du Poppers, ou bien si le conducteur porte un gilet sans manche en cuir sans rien d'autre....alors ne monte pas dans la caisse !

L'été juste avant que je n'obtienne mon permis de conduire, j'habitais dans une ville à une heure et demi de Santa Cruz en Californie, et je devais aller à la plage en auto-stop tous les jours. Parmi les expériences que j'ai pu avoir, j'ai été pris (en stop) par un prêtre mormon, un mannequin pour bikini, la fille de ma vieille prof d'histoire de l'art et un road tripper style Grateful Dead totalement camé à l'acide. J'ai surfé tout l'été et je ne me suis jamais fait prendre (autrement qu'en stop) !

1. Se planquer

Si tu voyages avec ta femme, c'est elle qui va devoir aller lever son pouce au bord de la route, pendant que tu vas rester planqué dans le fossé. Si personne ne s'arrête pour elle sur une route passante, dans les 15 minutes, alors commence à réfléchir à changer de meuf. Si vous avez un grand nombre de valises, essaiyez de les planquer aussi jusqu'à le conducteur se soit arrêté. Faire en sorte qu'il s'arrête, c'est déjà presque gagné.

2. Se faire un bon panneau

Le pouce est un signe relativement commun à bon nombre de pays du monde, mais ça n'est pas le cas partout. En Afrique du Sud par exemple, ils montrent la route avec l'index. Non mais sérieux ?! Laisse tomber, ne fais pas de stop en Afrique du Sud. Dans certaines partie du monde comme en Afrique de l'Ouest, en Amérique du Sud, en Iran, Iraq et Sardaigne, il est impoli de présenter son pouce vers le haut, puisque ça signifie "dans ton cul".

3. Essaie de ne pas avoir l'air moche, même si tu l'es un peu

Si tu as les yeux un peu trop près l'un de l'autre, met tes lunettes de soleil. Essaie d'avoir l'air content et zen. Essaie de ne pas montrer que tu es complètement saoulé d'attendre sur la route comme un gland. Si tu as une feuille d’érable canadien sur ton sac, vire-moi ça tout de suite, balance-la dans le fossé.

4. Choisi bien ton spot

Choisi un endroit où les chauffeurs peuvent s'arrêter en toute sécurité, avec une bonne visibilité, pour qu'ils puissent te voir. Sur le North Shore, les gens aiment bien faire du stop au niveau des arrêts de bus précisément pour cette raison. Évite les périfs et autres voies rapides, reste sur les nationales.

5. Laisse ton quiver chez toi

Essaie si possible d'éviter de faire du stop avec une planche. Sinon, cela donne une bonne excuse pour le mec de ne pas s'arrêter : 1. Je ne peux pas faire rentrer ta planche dans ma caisse. 2. Personne ne va vouloir encombrer le spot en y amenant une autre personne. Si tu fais des trajets réguliers pour aller surfer, utilise un peu ton charme, ton intelligence et ton charisme pour trouver un bon lieu de stockage de ta planche près de la plage. Lors de ce magnifique été 93, je laissais ma board Pearson Arrow 6'2 au surf shop de Pleasure Point tous les jours et, en échange, je devais chanter la chanson de Mary Poppins au patron avec mon meilleur accent.

6. Savoir-vivre

Une fois que tu es dans la caisse, les règles standard de savoir-vivre en voiture s'appliquent. Propose un bonbon à tout le monde avant d'en prendre un pour toi, retiens tes pets, ne parle que si on t'adresse la parole, ne touche pas au poste de radio depuis le siège passager sauf si on te le demande et ne renifle jamais tes doigts après t'être gratter les couilles...sauf si on te le demande.