wpid-OlympicPool-680x371.jpeg

La semaine dernière, l'Association Internationale de Surf (ISA) a soumis sa candidature au Comité d'Organisation pour l'introduction du surf aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Ce n'est pas la première fois que l’ISA présente une telle candidature, et ce n'est probablement pas la dernière, mais étant donné les progrès récents en termes de technologie de piscine la vague ainsi que le profil de plus en plus grand-public du surf, c'est effectivement la meilleure chance qui ne se soit jamais présentée.

Le président de l’ISA, Fernando Aguerre, a fait la déclaration suivante :

« Notre relation avec le Mouvement Olympique et notre introduction dans les Jeux constitue une priorité stratégique pour l’ISA depuis de nombreuses années et nous sommes très enthousiastes et motivés par l'esprit de changement qui nous a offert cette opportunité.»

« Je crois fermement que l'incroyable pouvoir d'attraction du surf auprès des jeunes, ses valeurs authentiques et la volonté du sport d'innover et d'accueillir de nouvelles technologies offrira une importante valeur ajoutée aux jeux de Tokyo 2020 et au Mouvement Olympique.»

« Je souhaite présenter mes sincères remerciements à l’IOC et à Tokyo 2020 pour nous avoir offert cette opportunité. A l’ISA et au sein de la communauté du surf continuerons à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour réaliser ce rêve des jeux olympiques. »

Surfer Mag a interrogé quelques surfeurs de haut niveau, ainsi que des écrivains et des personnalités de l'industrie du surf quant à leur avis sur la question, et certains passages se trouvent ci-dessous. Rendez-vous sur le site web de Surfer pour lire les réponses complètes.

Taylor Knox, Surfeur Vétéran du World Tour :

Il est évident que le surf doit devenir un sport olympique… Ce serait incroyable de concourir aux côtés de Kelly Slater contre des amis tels que Mick Fanning, pour représenter les États-Unis.

Sean Doherty, rédacteur senior de SURFER :

Non, non et, euh... non.

Fernando Aguerre, Président de l'ISA :

Prenez l'exemple de ce qu’est devenu le snowboard pour deviner ce que pourrait devenir le surf s’il faisait partie des jeux olympiques… Je crois que ce n'est qu'une question de temps avant que cela ne se produise. On est très proche du but. Le Duke avait demandé l'introduction du surf dans les jeux olympiques en 1920, mais le problème majeur qui se pose toujours est le fait qu’il n’y a pas de vagues dans nombre des villes hôtesses des Jeux. Donc, il faudra miser sur des vagues artificielles.

Matt Warshaw, Historien chez SURFER :

… L'idée d'introduire le surf aux jeux olympiques me fait remonter un peu de bile dans la gorge.

Gabriel Medina, Champion du Monde :

… Ce serait une excellente compétition où les brésiliens concourraient ensembles contre les autres pays. Et bien sûr, nous serions les gagnants. Haha !

Steve Hawk, Ancien rédacteur de SURFER :

Le monde du surf montre son aspect le plus laid quand les gens essaient de l'exploiter et cela va dans le sens du sentiment que les jeux olympiques sont dirigés par les profiteurs de ce monde. Et je crains que nous soyons tous très gênés si cela arrivait. Si cela devait être voté, je suis sûr que je voterai contre.

Dave Prodan, Media Manager chez WSL International :

… Je suis un peu tiraillé et indécis quant à savoir si le surf rentre dans le moule ou pas. Je pense ,sans aucun doute, que le professionnalisme des athlètes dans le milieu du surf le qualifie comme un sport éligible, mais le problème que le terrain de jeu ne soit pas statique sera un véritable défi dans certains pays et certainement impossible dans d'autres.

Damien Hobgood, Surfeur Vétéran du World Tour :

Cela peut sembler égoïste ou bien négatif, mais je n'est jamais été très partant pour voir le surf entrer dans les jeux olympiques.

En savoir plus ici.