Share

News

Le surf aux Jeux Olympiques… On y est presque

Nos chers surfeurs pros aux JO

Les Jeux Olympiques : un mélange étrange et addictif mêlant excellence athlétique, corporatisme insupportable, nationalisme hystérique, conformisme stérile, compétition furieuse, comédie sportive exaltante, dopage tacite, connotation sexuelle et autres événements héroïque, sous le joug de la plus ancienne des traditions grecque…

Aussi incompatible que soient l’identité olympique et l’identité contre-culturelle à laquelle nous somme tant attachés dans notre sport, ce tableau-là n’est peut-être pas si éloigné du milieu du surf de compétition que l’on connaît aujourd’hui. Si le surf et les jeux olympiques devaient se rencontrer à Tokyo en 2020, ce serait une rencontre à la fois épique et en même temps à l’opposé de ce qu’on pourrait attendre d’une ‘épopée’ au sens grec du terme.

Une telle rencontre se fait de plus en plus probable au fil du temps. Hier, le surf a fait une avancée considérable vers le statut de sport olympique, puisque le comité d’organisation des jeux olympiques de Tokyo a annoncé qu’il avait approuvé le surf pour son introduction aux jeux de 2020.

En plus du surf, 4 autres sports se trouvaient sur la liste des sports présentés par les organisateurs  : le skate, l’escalade, le karaté et le base-ball/softball, dont les entités dirigeantes ont soumis une proposition commune. (Le base-ball a en réalité déjà été introduit aux jeux olympiques à de nombreuses occasions, mais en a été exclu par un vote pour les jeux de Londres en 2012 et ne seront pas présents à Rio non plus.) Les propositions du comité doivent encore être approuvées par le comité olympique international, qui prendra sa décision finale en août de l’année prochaine pendant les jeux olympiques de Rio.

Seuls deux sport seront ajoutées pour Rio 2016 : le golf et le rugby à sept, mais pour 2020, il semblerait qu’il y ait un élan plus prononcé quant à l’accueil de nouveaux sports, suite à la modification d’une règle du comité olympique international permettant aux pays accueillant les Jeux de proposer des sports qui sont populaires sur leur territoire. Parmi les huit sports initialement envisagé par le comité d’organisation, le squash, le bowling et l’art martial chinois appelé Wushu ont été écartés.

Quant à la tournure que prendrait l’événement de surf à Tokyo dans cinq ans, il s’agirait d’une compétition regroupant 20 hommes et 20 femmes surfant des shortboards uniquement.

Le président de l’International Surfing Association (ISA), Fernando Aguirre, qui mène campagne depuis des années pour que le surf se soit introduit aux jeux olympiques, indique :

«L’annonce compte aux jeux olympiques de Tokyo 2020 et un moment extraordinaire pour notre sport et pour la communauté internationale de surf.

L’attrait pour le surf est incroyable et augmente d’année en année, particulièrement parmi les jeunes gens et nous pensons que l’énergie dynamique du sport et l’ensemble de ses fans dans le monde entier apporterait de grands bénéfices à Tokyo 2020 et aux jeux olympiques.

Le surf représente un mode de vie décontracté et enjoué, et cela apporterait un aspect totalement nouveau au programme olympique, contribuant à ce que les Jeux atteignent une nouvelle audience au moment de leur diffusion.»

Il semblerait aussi que la proposition de l’ISA ait l’aval de la World Surf League, et c’est peut-être la première fois dans l’histoire du surf que deux entités aussi importantes trouvent un accord sur un sujet. Voici la position officielle de la WSL :

« Nous sommes heureux que le surf ait été recommandé pour les jeux olympiques de 2020 par les organisateurs des jeux olympiques de Tokyo, » indique Kieren Perrow, Délégué de la WSL, entité gouvernante du sport. « La croissance internationale du surf sur les quelques dernières années, ses fans enthousiastes et loyaux associés à ses athlètes à la reconnaissance internationale en font un sport idéal à présentés sur la scène olympique. Nous sommes très enthousiastes à l’idée de présenter aux milliards de personnes constituant l’audience olympique, les aspects athlétiques et artistiques de nos surfeurs internationaux. »

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production