On prend les mêmes et on recommence. Même causes, même effets que l'année dernière pour les plages basques et notamment celles d'Anglet. Grosses pluies, Adour qui déborde et charrie des eaux marrons et des stations d'épuration saturées...Biarritz n'est pas non plus épargnée par les fermetures préventives des plages et les drapeaux rouges ou violets selon la commune. Après un début du mois de juillet bien maussade dans le sud-ouest et un relatif manque de vagues, ce problème de pollution provoque la grogne des estivants et des surfeurs qui désespèrent devant ce problème récurrent qui leur ferme l'accès à l'océan.

c

La municipalité d'Anglet a annoncé hiver le maintien de la fermeture des onze plages de la localité en raison d'une suspicion de pollution bactériologique des eaux. Elle devrait se poursuivre pour ce premier week-end de grandes vacances.

"Il s'agit d'une mesure préventive", selon les services de la ville. Les analyses effectuées ont révélé un seuil bactériologique (escherichia coli et entérocoques intestinaux) critique ne permettant pas de garantir au baigneur la qualité sanitaire de l'eau.

Les pluies annoncées demain et pour le début de semaine ne devraient pas améliorées la situation dans les prochains jours.