Jérémy Flores et Tiago Pires ont déjà répondu via leur page Facebook et leur compte Twitter qu'ils continuaient à faire partie du team Quiksilver et que les différents articles sur Internet les concernant n'étaient que, je reprends leurs mots, du 'cheap journalism', du journalisme de bas étage...

Tiago reste chez Quiksilver, n'en déplaise aux mauvaises langues du web. Photo: ASP/Cestari

Nous avons voulu en apprendre un peu plus en contactant le siège de Quiksilver Europe et la réaction est venue du big boss lui-même, Pierre Agnes qui a déclaré: "Il n'y a aucune réduction des teams en Europe." L'entreprise qui a l'un des plus gros team du business tient, surtout dans cette tempête médiatique et web, a souligné que dernière les news souvent infondées qui circulent, il y a des rideurs qui peuvent être affectés par ce genre de ragot. L'entreprise n'a pas souhaité commenter plus en détails les rumeurs...

Par contre, la situation semble quand même assez critique de l'autre côté de l'Atlantique, où les teams surf, skate et snow connaissent une cure d'amaigrissement sans précédent. Le nouveau CEO, Andy Mooney, avait prévenu les troupes à son entrée en fonction et garde un cap clairement mis sur la réduction des coûts...

Voilà pour la mise au point qui va nous permettre de suivre le Quiksilver Pro Gold Coast plus sereinement...