Share

Vidéos

Ecologie: L’Enfer du plastique (que l’on croit jetable)


Les bonnes raisons de ne pas jeter ton plastique par-terre ou dans la mer sont nombreuses, et tu ne devrais d’ailleurs même pas le jeter du tout, même dans une poubelle… L’idée, c’est plutôt d’en utiliser le moins possible. Cette tortue de mer avec une paille en plastique coincée dans sa narine fait partie de ces bonnes raisons. Horrible, désolé, mais il faut le voir.

Voici l’histoire de ce qui s’est passé, selon l’équipe des chercheurs qui ont extrait cette paille :

“Si vous souhaitez soutenir nos recherche sur les trois prochaines années, veuillez s’il vous plaît envisager de faire un don à notre campagne sur GoFundMe.”
http://gofundme.com/wuhvd6zj

Cette vidéo montre à quel point les déchets plastiques sont nuisibles pour la vie marine et pourquoi les pailles en particuliers sont l’une des choses les plus inutiles que l’on puisse faire avec du plastique, surtout si elles atterrissent dans notre océan.

DITES “NON” AUX PAILLES EN PLASTIQUE ET A TOUT AUTRE OBJET EN PLASTIQUE A USAGE UNIQUE !

Notre équipe de recherche, en collaboration avec Christine Figgener et Dr. Nathan J. Robinson a découvert une tortue olivâtre mâle lors de notre voyage de recherche en mer au Costa Rica.

Elle avait une paille en plastique de plus de 10 cm logée dans sa narine.

Après avoir pensé, au premier abord, qu’il s’agissait d’un vers parasite, et avoir essayé de l’enlever, nous avons réalisé de quoi il s’agissait vraiment.

Après nous être concertés sur la meilleure manière de procéder, nous l’avons retirée avec la pince d’un couteau suisse, seul outil disponible sur place, puisque nous étions en mer à plusieurs heures de la côte et très loin d’un vétérinaire capable de faire une radiographie. De plus, nous aurions pu avoir des problèmes si nous avions pris la tortue avec nous, étant donné que cela ne faisait pas partie de notre permis de recherche. Elle n’a pas du tout apprécié la procédure, évidemment, mais nous espérons qu’elle est aujourd’hui en mesure de respirer correctement.

Nous avons désinfecté le conduit pour le passage de l’air avec de l’iode et avons gardé la tortue en observation avant de la relâcher dans l’eau.

Le saignement s’est rapidement arrêté après le retrait de la paille.

La tortue aurait mangé la paille, puis l’aurait ensuite régurgitée par le mauvais canal, la cavité nasale des tortues de mer étant directement connectée au palais par un long canal nasophryngien.

 

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production