Share

News

Darren Handley à Hossegor

De passage à Hossegor pendant quelques jours, le célèbre shapeur australien a pris le temps de répondre à quelques questions, entouré de ses derniers shapes dans le magasin technique Rip Curl… verre de bière à la main…

Qu’est ce qui t’amène en France?
La France d’abord tout simplement… le pays, l’atmosphère et le vin. Je suis venu avec ma femme pour notre anniversaire de mariage car c’est la destination romantique idéale non?

Ouais surtout quand on peut se faire un petit surf en passant?
Ouais exactement, mais cela fait partie de mon boulot, d’être au contact du marché…

Tu as vu la Gravière marcher avant hier, qu’en penses-tu?
Je viens ici depuis 20 ans, j’ai été souvent accueilli par Maurice Cole par exemple, l’un des experts du spot, mais je suis toujours aussi impressionné par ce spot et la violence des vagues.

Du point vue du shapeur comment analyses-tu la bombe qu’a pris PV Laborde?
C’est une vague assez hallucinante et il l’a surfe très bien. Du point vue de la planche, on le voit un peu accrocher en bas de vague, la planche ralentie ce qui ici lui rend service car cela le place idéalement dans le creux. Une planche plus performante lui aurait peut-être donnée trop de vitesse et d’avance sur le tube…

PV Laborde – HOSSEGOR from Rip Curl Europe on Vimeo.

Tu vas shaper quelques planches pour le team et planifies-tu d’autres séjours?
Oui je vais shaper pour quelques pros et quelques locaux aussi et j’ai l’intention de revenir en France en début d’été car cela fait partie de ma stratégie. Je suis un shapeur qui aime le contact, qui aime sortir de son shaperoom pour aller voir ses clients…bref j’aime voyager. D’autres shapeurs prestigieux, comme Al Merrick par exemple ne font pas ce genre de démarches et je pense que les surfeurs apprécient ce contact. Et puis la France en juin, tu peux surfer jusqu’à 11 heures du soir et on a pas ça en Australie!

Donc on va pouvoir te commander des planches shapées et glacées en France?
Oui, je vais utiliser le shaperoom de Surf Odyssey et également une machine à shaper. Les gens ont encore un peu peur de la machine, mais il faut qu’ils comprennent que c’est un outil idéal pour progresser et pour affiner une planche qui leur convient.

Mick & Darren, un duo surfeur/ shapeur qui fonctionne bien et qui dure. Photo: ASP

Je ne shape pas énormément de planches pour Mick car il sait le modèle qui marche pour lui et ses cotes sont dans la machine. J’apporte toujours de légères modifications bien sûr, mais ce qui est vrai pour Mick l’est aussi pour le surfeur lamdba dans mon approche. Une fois que j’ai enregistré vos cotes, je les garde!

Au sujet de ses légères modifications, quelle est la tendance shape 2013?
Le volume, comprendre le volume et comprendre ce qui marche pour le type de vagues que l’on aime surfer. Le shape fantaisiste c’est pas mon truc, mais comme je te l’ai dit le suivi et la mémorisation des cotes, c’est ce qui fait la différence…

Pour une Gravière à 2m50, tu conseilles quoi?
D’abord de l’engagement ahaha… puis mon modèle Sweet Spot, avec un pintail assez rond, du volume à l’avant pour une meilleure efficacité à la rame et un arrière plus étroit pour bien entrer en vague et bien tenir sa trajectoire…ou ensuite pour bien manoeuvrer. A choisir légèrement plus court et peut-être avec un peu plus de volume…de toute façon dans une Gravière comme ça il faut avoir une planche relativement petite…

Pour retrouvez la gamme Handley: www.dhdsurf.com

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production