On savait que 'taxer' existait dans le monde du surf, mais on pensait que ça voulait dire se faire piquer une vague. En Cornouailles, ce n'est plus seulement ça... 

Le très sérieux et très puissant Conseil de Cornouailles a voté une nouvelle loi, et celle-ci devrait faire couler pas mal d'encre du côté des surfeurs locaux. Il s'agit d'une nouvelle taxe qui va tomber sur les écoles de surf locales, et qui va s'appliquer selon le nombre de planches de surf que cesécoles louent au public. Prétextant que ces écoles font du business sur les plage publiques (donc sous le contrôle dudit Conseil), il serait donc logique pour les élus locaux que celles-ci se voient taxées à hauteur de leur niveau d'activité. Le montant de la taxe serait de £72.15 (100€) par planche de surf et par an. Les plus grandes écoles locales pourraient donc être redevables à la communauté de quelques £4,000 chaque année, soit plus de 5.500€.

Ne tenant aucun compte des difficultés que connaissent ces écoles un peu partout, et surtout localement notamment suite à la très mauvaise qualité de l'eau sur la pointe de l'Angleterre, point sur lequel le 'Conseil' n'a pas souhaité s'exprimer, cette taxe pourrait conduire à la fermeture de pas mal de surf schools, ce qui serait au final bien plus dramatique pour la communauté dans son ensemble. Pour l'exemple, on rappelle dans Carve mag que la plupart des plages de Cornouailles ont été fermées 13 jours au mois d'août dernier.

Bien évidemment, l'autre argument avancé par le Conseil, par rapport à la sécurité sur les plages, semble également être un faux prétexte, c'est en tout cas ce que pensent l'ensemble des responsables du secteur.

13 écoles des 38 sur l'île vont être concernées par cette mesure. Nous suivrons cette affaire de près...

Crédit photo: Guillaume Brodbeck