J'entends encore les critiques, quand on tirait à boulets rouges sur les beach breaks français, quand Lacanau ou encore Biarritz étaient la risée du monde du surf...comment pouvait-on décemment oser organiser une compétition de niveau international dans ce type de vagues!!! Alors, je me permets de renvoyer leurs interrogations à ceux de l'autre hémisphère, en osant demander: pourquoi Manly? Et l'on me répondra peut-être Sydney, gros sous et public nombreux...Mais pour la qualité des vagues visiblement, cela n'a pas été la préoccupation numéro 1 dans le choix du site. Bref, nos beach breaks ont plus fiers allure en été alors qu'à Manly même le surf de Dane Reynolds ne fait pas bander.

Voici les 'grands moments' de la 5ème journée, les conditions merdique n'enlevant rien à la performance des surfeurs.

NB: Maxime Huscenot & Charly ne sont pas parvenus à rejoindre Flores & Duru au 3eme tour.