Share

Sujets magazine

Marco à deux Prime de la qualif’

Dans notre prochain numéro papier, vous pourrez retrouver des interviews de ceux qui se sont illustrés cet automne et de ceux, on l’espère, qui sabreront le champagne sur le rocher hawaiien…
Extraits:

Marco à l’aise l’année dernière à Hawaii. Photo: ASP

AVANT LA Triple Crown, Marco était à la 9e place du classement mondial (les 10 premiers étant qualifiés), le résultat d’une bonne année sur le WQS et d’un mental au beau fixe malgré le ‘MarcoParkogate’!

2013 a été une bonne année pour toi, qu’est-ce que tu as changé dans ton approche cette saison? Ma concentration a été maximale et j’ai aussi participé à toutes les épreuves depuis le début de l’année avec un état d’esprit différent comme ma préparation physique et mentale. J’ai voulu mettre toutes les chances de mon côté avec mes coachs Yannick Beven et Yann Martin. Ca m’a bien aidé de voyager avec Ramzi. J’ajouterai également que pouvoir surfer sur le Tour contre tous ces mecs qui me font rêver depuis des années m’a particulièrement motivé … j’ai plus envie que jamais de les battre! J’ai fait beaucoup de compétitions cette année et aucun surf trip comme j’en ai pourtant l’habitude…j’étais à fond!

La présence du coach à tes côtés, après une saison complète, est-ce quelque chose que tu vas renouveler?
Yann Martin est au Brésil avec Ramzi et l’on se retrouvera à Hawaï dans quelques jours. Il m’a aidé à différents niveaux: dans l’organisation, la logistique, la stratégie en série et il m’a aussi remonté le moral quand j’avais un coup de blues. C’est important d’avoir quelqu’un avec soi qui te rassure, même quand tu as le sentiment de bien surfer…le Tour est aussi une belle bataille mentale.

Ton meilleur souvenir de la saison? J’ai bien surfé en Australie même si cela n’a pas payé …j’ai aimé ma façon de surfer à Newcastle et à Margaret. Et il y a eu cette finale au Brésil. J’ai été déçu de ne pas gagner, surtout avec un 10…mais finir second a été un bon résultat et j’ai eu la banane pendant toute une semaine.

Pire moment?
Quand j’ai perdu face à Jay Quinn à Margaret en ayant seulement besoin d’un 4….il y avait beaucoup de points à prendre en passant au tour suivant…mais j’ai mal géré ma série. Idem à l’US Open face à Nat Young, avec une erreur de priorité, ça reste un souvenir douloureux quand j’y repense ahahah…

Et cette série contre Parko…qu’as-tu pensé à ta sortie de l’eau et puis ensuite en revoyant la série?
Dans le feu de l’action, je savais que le résultat serait étriqué, que la décision allait se faire dans les derniers échanges. J’ai pris la bonne décision en revenant sur la droite. Après ma dernière vague, je n’ai pas vu celle de Parko et tout le monde sur la plage me disait «c’est bon, c’est bon…» mais moi, je n’en étais pas si sûr… cela allait se jouer à rien…Puis évidemment, ma déception fut grande en entendant les notes mais j’étais tout de même heureux car j’avais montré de quoi j’étais capable au monde entier. J’aurais pu avoir une meilleure note sur ma dernière gauche quand j’ai revu les images…et il aurait pu avoir moins sur l’une de ses droites…mais je ne suis pas juge!!!! J’ai montré mon surf et il n’y avait pas de points à glaner pour moi sur cette compétition. Si nous avions été sur une épreuve Prime, alors là… cela aurait été bien plus dur à avaler!!!

Marco à Sunset. Photo: ASP

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production