Share

Sujets magazine

Destination: Les îles Galapagos

Là où une faune débridée rencontre l'océan Pacifique...

Photo : Trefz

Surfer dans les îles Galapagos, à 1000 km à l’ouest de l’Équateur, totalement ouvertes aux houles du Pacifique, te plonge dans un monde où c’est bel et bien la nature qui commande.

Les locaux sont des animaux qui ont contribué à ce que Charles Darwin tue le Créateur aux yeux du monde en développant sa théorie de la sélection naturelle. D’ailleurs, on en avait fait l’un des indices principaux pour t’aiguiller sur cet endroit mystérieux capturé en image par le crew Rhythm il y a quelques mois. Voilà, la boucle est désormais bouclée!

Lorsque tu plonges dans ses eaux transparentes et claires, tu ne peux t’empêcher d’espérer de ne pas avoir été «naturellement sélectionné» pour être le dîner de quelque chose d’autre.

Les vagues sont variées et, pour la plupart d’entre elles, sans personne. Elles sont plutôt fun. Mais il faut marcher avec précaution sur les rochers glissants et acérés. Cela dit, le spectacle est d’une beauté naturelle impressionnante.

Les phoques plongent et jouent, les iguanes se dorent la pilule au soleil de midi, bougeant très lentement leur tête préhistorique lorsque quelqu’un passe dans leur champ de vision. Les lions de mer dorment et, dans une fainéantise sans égale, sèchent leur épais manteau de fourrure. Mais dans cet environnement magnifique et pittoresque, tu as aussi parfaitement conscience que l’on te surveille. Les animaux n’utilisent pas d’appareil photo ni Instagram, comme on le ferait au zoo, mais nous observent pourtant avec autant d’attention.

Et ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Lorsque tu rames vers le peak, la fraîcheur de l’eau te rappelle que l’océan est ici très riche en nutriments et en vie, c’est l’un des banquets les plus appréciés de tout le Pacifique. Certaines espèces viennent de très loin pour se nourrir ici. Ne serait-ce pas cela la Création finalement, l’énergie de vie, instantanée, qui créé et soutient à la vie, à tous les moments, dans un équilibre naturel parfait et impénétrable ?

Tu sais parfaitement que tu as aussi été observé du dessous, et lorsque tu émets un rire nerveux en réalisant que la traînée de ton leash est tout bonnement la même que celle de bébés phoques en train de jouer, cela ravive le sentiment qui n’est jamais très loin dans ton esprit : la chaîne alimentaire est ici d’une vigueur impitoyable.

Et tu en fais partie.

PS: Ne rate pas la vidéo de l’aventurier basque Kepa Acero dans l’archipel perdu du Pacifique.

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production