Share

Sujets magazine

Bonjour, je m’appelle Nathan Florence

Interview de Derek Rielly, Photos de Daniel Russo.

Nous allons apprendre à connaître la famille Florence de plus en plus dans les prochaines années, voire décennies… cette fratrie blonde et talentueuse de trois surfeurs hawaïens (John, 20 ans, Nathan, 19 ans, Ivan 17 ans) et leur mère surfeuse skateuse, Alex.
On en connait déjà un rayon sur John. Elevé les pieds dans le sable du North Shore, tracté sur ses premières bombes au Pipe par Herbie Fletcher (père de Christian et Nathan et grand-père de Greyson) à l’âge de sept ans et détenteur du contrat le plus juteux de l’histoire du surf, si l’on met à part celui de Kelly Slater.

Mais je ne suis pas là pour en rajouter sur John. Aujourd’hui, nous allons nous intéresser au frère du milieu, Nathan, certainement le plus intéressant des trois si vous voulez mon avis. Combien de surfeurs pros selon vous avalaient des romans à l’âge de 6 ans et sont capables de citer des auteurs comme le français Guy Sajer et son autobiographie du Soldat Oublié?
Nathan, que l’on a rencontré dans une villa à l’est de Bali, nous a ouvert ses portes et a totalement adhéré au jeu des questions-réponses un brin décalées…

Quels sont des sons préférés?
J’aime le bruit des vagues quand je vais me coucher. Nous avons grandi devant la plage et ce bruit est toujours là. On ne réalise pas que l’on aime ce bruit jusqu’à ce que l’on dorme autre part et que l’on ne l’entende plus. C’est un son assez captivant. C’est un grondement constant et cadencé par les séries… purrrraaah… ouais, celle-là doit être grosse. Si c’est très gros et que l’on distingue nettement les séries et que les fenêtres tremblent un peu, cela m’excite. J’ai un peu plus de mal à dormir quand je sais que cela va être gros le lendemain matin.

Où vis-tu en ce moment?
Nous vivons directement à côté de la tour des lifeguards du Pipe. Ma chambre est au milieu de la maison et je la partage avec mon jeune frère Ivan. Nous avons un lit superposé et je suis en bas, c’est ma petite cave.

Devant la maison familiale

Dans tes lectures, quel livre t’as le plus influencé?
C’est dur à dire car à chaque fois que je finis un bouquin, j’ai l’impression que c’est le meilleur que j’ai lu. Et puis, quand on entame le suivant, on a tendance à oublier le précédent. Je ne lis jamais un bouquin que je n’aime pas ; je laisse tomber après le premier chapitre si je n’accroche pas, c’est une règle que je me suis fixée…je lis les 100 premières pages… j’accroche ou je lâche. Ceux que je termine m’ont plu dès le début. J’ai lu tous les Game of Thrones par exemple, j’ai avalé les sept livres en moins d’un mois, je les ai littéralement dévorés!

Quand lis-tu?
Avant de me coucher ou juste après une session, dès que j’ai un peu de temps pour me reposer. Surtout dans les aéroports, c’est là que je lis le plus. Je ne m’endors jamais quand je lis. Je lis aussi beaucoup en voiture car franchement la route… c’est ennuyeux.

Qu’est-ce qui t’a poussé à lire quand tu étais petit?
C’est le premier livre que l’on m’a offert: Le Lion, la Sorcière Blanche et l’Armoire Magique, Le Monde de Narmia quand j’avais six ans. Avant cela, je détestais lire. Mon professeur me l’a donné en me disant que cela allait peut être me décider à lire et cela a marché. Cela a été un vrai déclencheur et maintenant j’ai besoin de lire. Mon grand-père lit aussi beaucoup et m’envoie ses bouquins dès qu’il les a finis. On aime le même style de livres.

Qu’est-ce que le paradis pour toi?
Quand les vagues sont bonnes à la maison à la fin de l’hiver…qu’il y a des vagues depuis une semaine sans arrêt et que tout le monde est fatigué…je suis avec mes potes, on surfe toute la journée, on se repose, on boit des bières…et puis, je regarde autour de moi et je me dis, ‘voilà comment j’ai envie de vivre…’

un paradis très outside à Hawaii

Quel est le truc le plus dingue que tu aies vu dans les grosses vagues?
J’ai vu John faire des trucs assez dingues. Il est étonnant dans les tubes. La dernière vague de Koa à Tahiti a été aussi très impressionnante. Le Code Red ( 27 aout 2011) a été aussi hallucinant et j’ai adoré les voir tous bouffer, mais pas par malveillance. Plutôt parce que cela a prouvé une chose à tout le monde.C’est le type de vagues où tout le monde déclare :’s’il tombe, il est mort, c’est sûr,’ et les gars ont survécu. La vague de Nathan (Fletcher) s’il avait passé la section tout le monde aurait dit qu’une chute aurait été fatale. Mais il est tombé dans la partie la plus dangereuse et a tenu le choc. C’est ce que je préfère, les voir prendre une bombe, glisser, glisser, glisser et se faire happer et « bouffer». J’adore les gamelles.

Cela te met en confiance de voir des mecs «bouffer grave» et en sortir indemne ou presque?
Sans aucun doute ; dès qu’il y a une grosse houle, cela devient aussi une bataille mentale…je peux mourir, je peux mourir… mais quand tu vois que ces mecs ont survécu à des vagues bien plus méchantes que ce que je surfe, cela me rassure un peu…

Décris-nous la plus grosse vague que tu as surfée?
C’était à Teahupo’o. Je n’ai pas pris d’énormes vagues en tow in, donc pas connu la très grosse punition. J’ai juste surfé à la rame avec mes frères et Koa (Rothman), Eli (Olson) et Kiron (Jabour), et j’ai déjà bien flippé ! Egalement à Himalayas. Je me suis fait prendre à l’inside par une série de 8 mètres facile… et j’ai réussi in extremis à passer au large et j’ai vu Eli se faire prendre…c’était chaud!

Comment décrirais-tu la hiérarchie entre frères?
Nous sommes tous sur un pied d’égalité. John est évidemment bien en avance sur moi et Ivan au niveau de la performance. C’est un compétiteur, il adore les compétitions alors que moi je déteste ça. Ivan est comme moi mais il a un meilleur style que moi et John. Nous avons tous nos petits plus mais John est surhumain.

Nathan à Shipstern avant une grosse punition

Décris-nous le style d’Ivan?
Je ne sais pas comment il arrive à être aussi fluide, comme Tom Curren, et il a ce petit genoux qui rentre…comme ce mec, le mec qui fait des airs…avec les cheveux longs et bouclés…

Craig Anderson…
Oui c’est ça…
Comment décrirais-tu vos personnalités?
Ivan est très sérieux. Il a un visage très sérieux. Je suis plus sarcastique et j’aime faire des blagues sur tout. John est entre nous deux. Il peut être très mature car il doit faire tellement d’interviews et s’occuper du business mais en même temps, il est plus immature qu’Ivan et moi…surtout quand il est bourré.

Qu’est-ce qu’il fait quand il est bourré?
Il a l’air d’un gamin. Il a l’air d’avoir cinq ans.
Quelle est la chose la plus cruelle qu’Ivan ou John t’ont dite?
Je peux te dire la pire chose qu’ils m’ont faite en tout cas…Quand j’avais 10 ans, John m’a lancé une pierre en pleine figure qui m’a cassé toutes les dents de devant. C’était vraiment un accident. Il me visait mais n’avait pas l’intention de me casser les dents. En plus, il a lancé la pierre à environ 25m de moi alors que je faisais du bodysurf et qu’il voulait que l’on rentre. Il en a balancé plusieurs pour me faire sortir avant que je vois celle-là s’éléver et prendre la trajectoire parfaite…je l’ai vu arriver et je me rappelle m’être dit merde elle va m’atteindre . Je n’ai pas eu le temps de bouger la tête ou de l’éviter et elle s’est écrasée dans ma bouche. J’ai cru que c’était la pierre qui avait explosé au contact alors j’ai craché et là, toutes mes dents de devant sont parties…et j’ai couru jusqu’à la maison.

dites lui qu’il est imbu de sa personne et cela l’énerve tout de suite…

Qu’est ce qu’à dit Alex?
Elle n’était vraiment pas contente. On a mis de la glace dans ma bouche mais cela m’a fait super mal aux nerfs et John a reçu une énorme fessée. Lui aussi l’a senti passer celle-là. J’ai eu mal pour lui…

Si tu voulais énerver John, que lui dirais-tu?
Mmmmmm. Mmmmmm. Je lui dirai qu’il est imbu de sa personne.

Il n’aime pas ça?
Non, pas du tout. Quand on lui dit qu’il est le meilleur, qu’il est le prochain super surfeur (rires), cela l’énerve. Il essaye de ne pas trop le montrer mais il sait que c’est au moins à moitié vrai au fond de lui alors il ne dit pas le contraire…mais il n’a pas envie de l’être d’une certaine façon. Il est tellement modeste que cela le rend furieux quand on lui dit qu’il est arrogant.

Qu’est-ce que tu préfères chez toi?
Je m’entends bien avec tout le monde et je crois que c’est un vrai plus.

Qu’est-ce que tu trouves dur à faire?
Les airs. Je n’arrive pas à faire des airs, en surf.

A quel niveau n’arrives-tu pas à faire des airs…arrives-tu à replaquer un straight air, un petit air reverse ou es-tu carrément dépourvu d’ailes?
J’ai réussi seulement trois air reverse dans ma vie !

Où se situe le problème alors, dans la mécanique ou le manque de motivation?
Au début, je n’y pensais pas du tout. Je m’en foutais de faire des airs tout simplement. Et bien sûr, à force de voir mon frère ou des mecs comme Matt et Albee faire ces trucs dingues au-dessus de la vague, cela a commencé à me donner envie. Puis, j’ai réalisé que j’étais complètement nul dans ce domaine. La mécanique d’un air, la technique m’est complètement étrangère. J’arrive à décoller sans problème mais une fois en haut, et quoi que je fasse, quand j’atterris sur ma planche… je tombe à chaque coup !

Est-ce qu’ il y a quelqu’un que tu aimerais être plus que tout?
Je me demande parfois pourquoi je ne peux pas être un super héros ??!!…

Tu aimerais vraiment devenir un super héros, Nathan?
Tu me fais un peu peur avec cette question ahaha qu’est-ce que tu vas me proposer ? ahahah. J’aimerais être Superman. Je me demande pourquoi il n’y en a pas dans le monde moderne. Cela serait cool quand même d’avoir des gens avec des super pouvoirs…

Oui, cela rendrait les choses plus excitantes!
Je suis déçu de ne pas pouvoir être un «  super quelque chose »…un « super humain » par exemple. Comme les Spartans dans le monde de Halo ou tout simplement le Superman que tout le monde connait: vision laser, indestructible. Franchement on ne peut pas faire mieux!
Je me demande si la vie serait aussi intéressante sans peur ni danger?
Oui, tu as raison. Il y a toujours le revers de la médaille, mais je pense quand même que cela serait top d’avoir de tels pouvoirs. Dès que quelque chose de fait chier, tu le détruis du regard, tu pourrais détruire des villes entières (sans personne dedans).

C’est ça que tu ferais?
Oui, ça me dirait bien…

Tu as l’air posé et rempli de sagesse pour un surfeur pro…
Tu es sûr? Ha!

Je crois n’avoir jamais croisé une telle sagesse…
Thank you, sir.

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production