Share

Opinion

Tahiti Post Mortem #1

L’Australien Mark Mathews a été l’un des surfeurs de gros ayant fait le déplacement à Tahiti la semaine dernière. Après que son niveau d’adrénaline soit retombé, nous avons posé quelques questions à Mark…spectateur et acteur de ce swell historique…

Pour Mark, cette vague ne rentre clairement pas dans sa catégorie Bombe…

Décris-nous ces trois jours?
Cela a été la houle la plus dingue que j’ai jamais rencontré: quatre jours non stop de barrels à plus de 10 pieds, et même le jour d’après, il y a avait encore des vagues parfaites entre 4 et 6 pieds.
Comment compares-tu cette session à celles que tu as eu ici par le passé?
Je n’étais venu ici qu’une fois et j’avais eu des vagues entre 6 et 8 pieds, donc pouvoir surfer une houle monstre sur ce spot faisait partie de ma liste de priorités. C’est vraiment la vague la plus hallucinante de la planète!
Tu as des bombes? Qui était ton partenaire de tow in?
Je n’ai pas vraiment eu de bombes. Nous n’avions pas de jetksi. Heureusement mon pote Everaldo “Pato” Teixeira nous l’a prêté. En plus Kamalei Alexander nous a tracté sur quelques vagues assez fun, mais c’est dur de prendre des vagues quand il y a 5 surfeurs pour 1 jetski. Et il y avait 14 autres jets à l’eau, tous se battaient pour prendre les bombes. Je vais te dire une chose, tu apprends vite qui sont des vrais amis quand tu es dans le channel en attendant ton tour.

tu sais qui sont tes vrais potes quand il n’y a pas assez de jets pour tout le monde. Mark avec Kamalai en plein debriefing.

Qui était à l’eau? Qui est sorti du lot?
Il y avait quasiment tous les surfeurs de gros de la planète. De Dorian à Laird. Raimana, Manoa, Healey, Laurie, Hippo, Richie, Dingo etc etc etc. C’est difficile de savoir qui est sorti du lot, tout le monde se lâchait! Je crois que Hippo a été l’un des plus impressionnants à la rame et j’adore regarder Laurie Towner quand il se fait tracter. Il part plus profond que tout le monde et à l’air tellement détendu…

Comment était l’ambiance à l’eau?
C’était un peu chaotique les premiers jours car tout le monde essayait de se placer pour les meilleures vagues. Mais à terre tout le monde est ami. On était environ une dizaine dans la même maison donc c’était cool…lors des diners, il n’y avait bien sûr qu’un sujet de conversation!

Sur les images, on voit le monde à l’eau, qui régulait le line up, n’est ce pas devenu super dangereux?
Manoa, Raimana, Poto prennent toutes les bombes dès qu’ils conduisent ou qu’ils surfent et tout le monde se jète sur les restes. C’est bien ainsi. C’est devenu super dangereux car on fini par se retrouver dans des positions où l’on ne veut pas être.

Meilleurs moments, pires moments, nombre d’Hinanos bu etc
La bombe de Koa Rothman a été dingue! Celle de Raimana aussi et Reef qui a dû plonger dessous! Il m’a dit que l’onde de choc, l’a propulsé lui et sa planche directement au line up. Il y a eu tellement de bons rides que j’ai du mal à y voir clair. Sancho a fait une très mauvaise chute et heureusement pour lui est réapparu à la surface assez rapidement alors qu’il était inconscient. Reef s’est cassé deux cotes et un tympan etc. Moi j’ai quand même craché du sang après une bonne gamelle. Richie Vass s’est fait prendre à l’inside par une vague de 15 pieds et a été dégagé dans le lagon. Bien sûr cela ne lui a rien fait. Sa planche s’est désintégrée et il ne l’a pas revue…c’est sa façon à lui de se détendre entre deux combats!

Cela valait-il le coup d’attendre? Sans aucun doute…

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production