Réussir son entrée en vague, c'est comme bien réussir ses préliminaires en amour...et d'ailleurs comme en amour, il n'y a pas de citadelle imprenable... que de mauvaises attaques! Ici grâce à notre expert & coach Didier Piter, vous saurez tout sur l'art de bien vous lancer!

Didier en pleine descente à Teahupo'o...

1. PRÉPAREZ LE TERRAIN

Avant d'aller à l'eau, votre première intention est de bien observer les conditions du jour, savoir comment réagissent les vagues sur le banc de sable ou les rochers.

Si les vagues creusent et "jettent en-avant rapidement" préparez-vous psychologiquement et physiquement depuis la plage, pour des "late take-offs" . C'est à dire des départs toujours dans l'urgence et avec très peu de marge de manoeuvre.

- Préparez vos bras à de fortes accélérations de rame sur une distance courte (sur la plage et en ramant vers le pic)

- Effectuez des redressements les plus rapides possibles (pensez à sortir des "starting blocks", comme les athlètes au départ du 100m), ça peut se jouer à des milli secondes...

2.PRENEZ LE TAUREAU PAR LES CORNES

Une fois au pic, lorsque vous voyez la vague arriver, vous avez environ une bonne dizaine de secondes pour évaluer ou elle va casser et vous positionner idéalement par rapport à elle.

Beaucoup de take-offs se jouent déjà dans cette phase de positionnement.

- N'attendez pas passivement à l'impact zone!!, s'il faut aller plus vers le large ou plus vers l'épaule pour ne pas se faire avaler, anticipez...

3.INTENTION: OSEZ ET PRENEZ UN 'TEMPS D'AVANCE'

On n'est jamais certain à 100% de réussir son late take-off, mais si vous avez pris décision de prendre la vague ce n'est plus le moment de douter, c'est plutôt le moment de tout donner et d'y croire à 100%

Votre intention est de de prendre un temps d'avance sur la vague grâce à vos derniers coups de rame avant le take-off: Donnez le maximum sur vos 3/4 dernières brassées en battant à fond des pieds.

- quand vous pensez que vous en avez assez fait, donnez le "coup de rame" en plus et collez le menton à l'avant de la planche pour faire basculer la planche dans la pente (et éviter de rester scotché à la lèvre).

Screen-Shot-2013-08-20-at-6.59.31-AM

4.DONNEZ LE BON ANGLE

Les vagues creusent sont souvent rapides et proposent immédiatement un tube. Il est donc inutile de descendre à la verticale pour un bottom turn.

Vous prenez un "train en marche" qui ne vas pas vous attendre...

Donnez de l'angle à votre take-off dès les derniers coups de rame (11h sur le cadran d'une montre pour les gauchers, ou 1h pour les droitiers) pour ne pas louper votre train

5.BASCULEZ TOUT SUR L'AVANT!

Quoi qu'il arrive ne doutez plus, rien ne pourra vous sauver sauf le contrôle de vous-même!!! Au moment du redressement, conservez le maximum de poids vers l'avant et le rail intérieur de la planche afin qu'elle accroche la paroi de la vague.

Restez groupé et penché, le buste au-dessus de la jambe avant fléchie, jusqu'à être certain d'avoir devancé la lèvre et évité le catapultage!!!

(NB: POUR LES SKATERS C'EST LE MÊME PRINCIPE QU'UN DÉPART EN RAMPE DE SKATE)

Une fois le take-off résolu c'est le moment d'être content de vous même et de respirer! Redressez le dos pour apprécier le moment et faites la plus belle pose possible! (pose de hypster autorisée! )

Didier PITER

Surf coaching

Tel: +33630998407

www.didierpiter.com