Nous sommes à trois semaines du Quiksilver Pro France 2014, c'est à dire bien trop loin encore pour commencer à observer les cartes de houles ou même prétendre que cette étape sera plus cruciale que la précédente ou la suivante dans la course au titre.

Mais après un été bien plat dans le sud-ouest de la France et avec des bancs de sable qui ne devraient pas (sauf événement cataclysmique) trop changer, nous avons déjà un aperçu de ce à quoi pourrait ressembler le Quik Pro France cette année au niveau des spots et donc des vagues. Evidemment, le juge de paix sera la houle mais voici, en un tour des spots, la carte des sites potentiels (ou non) de cette 9e étape du World Tour

81baecf6bc2ab72a4a2e7bbbb692abcf

La Gravière en sommeil...

Cela fait plusieurs mois que ce spot qui a fait les beaux jours du Quik Pro France n'a pas donné signe de vie. Le banc de sable est plat et de gros trous d'eau se trouvent à quelques mètres de la plage selon les locaux du spot. La semaine dernière lors d'une houle d'environ deux mètres, quelques vagues sont passées à la mi-marée, mais nous sommes loin de la Gravière des grands jours et ce spot pourrait être le premier grand absent de cette édition 2014.

La Nord, toujours une option

Envie de revivre l'édition 2004? Une Nord à 4m, vent offshore, droites et gauches tubulaires et qui ouvrent...pour certains cela restent la meilleure édition de cette étape du World Tour...alors la Nord est-elle en état? Le banc de sable est en place comme il l'est toujours d'une certain façon mais il semble, en cette fin d'été, plutôt bien sculpté, même si l'on a eu très peu d'occasions de voir cette vague du large fonctionner récemment. Alors disons, que c'est une valeur sûre en cas de grosses houles, maintenant attendons de voir si l'ASP placera un podium supplémentaire (et couteux) devant cette grande Dame.

Quiksilver-Pro-France-2011-a

Les Bourdaines, un coup de moins bien...

Cela a été le banc de sable de tout l'été et surtout sur la marée haute. C'est lui qui a accueilli le Swatch Pro et qui a permis aux filles de finir cette compétition alors qu'à quelques centaines de mètres au sud ou au nord, c'était le plat complet. Les Bourdaines reste peut-être l'option en cas de très petites houles mais le banc de sable a baissé en qualité et n'offre des vagues vraiment surfables que sur la marée haute, une fenêtre vraisemblablement trop courte pour une épreuve du World Tour.

10054280534_27785a5df1_c

Les Estagnots, le retour...

L'avantage avec le Quik Pro France, c'est que l'on peut bouger entre Capbreton, Hossegor et Seignosse et pour tous ceux qui ont observé les mouvements de sable au sud et au nord du Port de Capbreton, un banc semble faire l'unanimité, surtout ces derniers jours, surtout chez les surfeurs pro, surtout sur les grommets de la zone: une longue gauche au sud des Estagnots. C'est votre vague typiquement landaise: beaucoup de courant, un pic au large, des bowls dans l'inside, des sections assez rapides et beaucoup de courant, mais je l'ai déjà dit...Une vague technique, avec des possibilités de tubes mais surtout des sections à airs...un spot qui favorisera certainement la jeune génération, les surfeurs légers plutôt que puissants. Presque la vague idéale pour Médina, un peu moins pour Slater.

L'édition 2014, mobile mais jusqu'à quel point?

On a vu depuis ce début de saison la structure du site de compétition de l'ASP prendre du volume notamment en Australie. Mais le Quik Pro France est la seule étape avec le Portugal où il faut se donner les moyens de bouger! La table en bois massif du webcast ne fera certainement pas les aller et retour requis, Occy non plus d'ailleurs...La mobilité est vitale dans les Landes et comme souvent, c'est le grain de sable qui peut venir gripper une mécanique webcast pour l'instant parfaitement huilée cette saison. Nouveau management, nouveau défi!

9951411055_df6133a01f_c
10054450304_eb1e3da611_c