La surface de notre bonne vielle planète Terre est recouverte à 70% d'océans avec près de 620 000 km de côtes... ça fait beaucoup d'endroits où surfer.

Les long-courriers n'ont jamais été aussi rapides, Google Earth permet aujourd'hui de rechercher de nouvelles destinations surf potentielles si facilement que de nouveaux spots émergent tous les deux jours dans les médias. Et la magie d'Internet signifie que ces mêmes médias du surf nous servent ces nouvelles destinations sur un plateau en un clin d’œil. Par conséquent, la liste des destinations à voir avant de mourir ne fait qu'augmenter et il n'y a pas assez de Doliprane dans le monde pour calmer les maux de tête qu'implique la négociation avec sa famille potes pour se mettre d'accord sur la meilleure destination et le meilleur moment pour partir sur ton prochain surf trip.

Parfois, si tu veux vraiment rayer une destination de ta liste d'endroit à voir, il faut savoir mettre le point sur la table et te bouger un peu par toi-même.

Mais fort heureusement, le surf est un sport égoïste et individuel, et les voyages en solo sont bien plus simples à organiser sur le plan logistique que dans d’autres sports. Néanmoins, quelques facteurs sont tout de même à prendre en considération lorsque tu prépares ton surf trip, afin de fluidifier le voyage et optimiser le temps passé sur place. En particulier, le choix de la destination et le genre de trip que tu veux te faire : est-ce que tu veux passer du temps tout seul, ou bein souhaite-tu rencontrer des gens lors de ton voyage ? Lis l’avis des experts de chez LUEX Surf Travel pour commencer à organiser ton surf trip en solo.

Photo de couverture : © Moroccan Surf Adventures

Choisir une destination

Choisir une destination est bien évidemment le facteur le plus important dans l'organisation de ton surf trip, il y a tant de lieux magnifiques dans le monde, de plus en plus accessibles, que prendre cette décision sera déjà assez difficile en soi. Si tu pars à la dernière minute, c'est facile : regarde les prévisions météo et pars où un bon swell s'annonce. Il y aura de toute façon toujours un endroit qui marche dans l'océan Indien ou dans l'océan Pacifique.

Si tu t'organises bien à l'avance, alors le monde s'offre à toi. Si, au contraire, tu es plutôt dans la "spontanéité", tu peux toujours balancer une fléchette au hasard sur un globe et laisser le destin prendre la décision pour toi, ou tu peux aussi peser le pour et le contre de toutes les options avec un peu plus d'intelligence : à quel moment souhaite partir et est-ce la bonne saison à ce moment-là pour aller à tel ou tel endroit ?

L'Indonésie regorge de vagues parfaites avec une régularité incroyable du mois de juillet jusqu'au mois de septembre, et il y a toujours quelque chose qui se trame aux Mentawais. Le Portugal et le Maroc commencent à marcher avec du surf puissant et du vent offshore autour de septembre/octobre. Le Sri Lanka, c'est chaud et glassy pendant la plupart de l'hiver de l'hémisphère nord, tandis que les Maldives offrent des vagues très propres et d'un bleu saphir inégalé à partir de mars, avec des houles plus importantes à partir de mai. La double option de l'océan Pacifique et de la côte caribéenne qu’offre l'Amérique centrale permet de trouver de bonnes vagues en toute l'année, et c'est un peu la même chose en Amérique du Sud où tu peux choisir entre l'océan Pacifique et l'océan Atlantique. L'Afrique regorge aussi de spots de surf, le plus connu étant bien évidemment J-Bay, qui commence à fonctionner à partir de mars jusqu'au mois de septembre. Sans oublier le Sénégal, qui marche mieux de novembre à février.

Prépare une liste des spots du monde qui seront dans la bonne saison au moment où tu veux partir, puis va un peu plus loin dans le classement pour préciser ton choix :

  • Quel type de vagues veux-tu surfer ? Des vagues performantes avec des récifs peu profonds, des beachbreaks plus tranquilles ou de longs pointbreaks ?
  • Quelle distance es-tu prêt à parcourir ? Pour aller en Indonésie, le vol est très long. Tandis que les autres spots européens ou l'Amérique centrale sont un peu plus accessibles.
  • À quel point souhaites-tu t'offrir du « dépaysement » ? L'Asie, c'est complètement fou, mais tu vas te faire racoler par des vendeurs à la sauvette à tous les coins de rue. Bali est maintenant très modernisée et offre une bonne dose d'exotisme pour le voyageur inexpérimenté qui cherche un peu d'aventure, en comparaison au côté très sauvage des îles plus éloignées pour lesquelles une bonne expérience du voyage est un must. D'un autre côté, les Maldives sont plus civilisées, mais (surtout du côté de l’Atoll de Malé Nord) sont un peu légères du côté aventure.
  • Quel est ton budget ? Les vols vers le Sri Lanka sont assez chers mais la vie sur place est bien moins chère qu'en Europe ou en Amérique. Si tu as pas mal d'argent, c'est toujours difficile de faire mieux qu'un boat-trip aux Mentawais en ce qui concerne la pure expérience surf, mais il va falloir payer le prix de ce privilège.
Cam Richards - Action

Quel hébergement choisir ?

L'endroit où tu séjournera aura vraiment beaucoup d'influence sur l'ambiance générale de ton voyage et c'est l'un des facteurs principaux pour bien réussir ton trip en solo. Peut-être que tu voyages volontairement en solo, parce que tu cherches à passer un peu de temps en solitaire ou bien ton statut de voyageur solitaire est imposé, parce qu'aucun de tes potes n'étaient dispos pour venir avec toi… ou simplement parce que tu n'as pas de pote ! Est-ce que tu veux t'isoler et t'écarter un peu de la société ou bien préféreras-tu un endroit vivant où rencontrer facilement des gens ? Est-ce que tu veux revenir à la nature et vivre comme un ermite : manger, surfer, dormir, puis recommencer ? Ou bien est-ce que tu préfères les vacances « confortables » avec la clim', un grand lit double, une piscine et le Wifi gratuit... espace de chiffe molle ?

Le Surf Camp

L'aspect social des surfs camps les a rendus très populaires parmi les voyageurs solitaires, parce qu'ils offrent l'opportunité instantanée de rencontrer d'autres surfeurs et de se faire des amis. C'est l'idéal pour éviter que ton trip solo ne soit trop pesant de par la solitude. Malgré leur nom, la plupart ne te forcent pas à faire du camping : l'ambiance est plutôt du genre "auberge de jeunesse". Tu peux trouver des surfs camps un peu partout dans le monde et ils sont normalement assez accessibles d'un point de vue financier : tu peux choisir entre des dortoirs communs ou des chambres privées, et la nourriture, le surf guiding et la location de l'équipement sont souvent inclus dans le prix.

Boat Trip

Si tu es ce genre de surfeur dont l'appétit de vagues ne sera repu que par une intense exploration, alors le boat trip est le choix qui s'impose. Sur un boat trip, tu ne seras pas seulement près de l'océan mais sur l'océan pendant toutes tes vacances. La plupart des boat trips sont en Indonésie et aux Maldives, et peuvent être assez cher, particulièrement dans les destinations les plus éloignées comme les Mentawais. Cependant, ils sont parfaits pour le voyageur solitaire qui cherche à sortir un peu des sentiers battus, en particulier les ‘open boats’ qui sont un peu comme de petits hôtels flottants dans lesquels tu peux réserver une chambre un peu quand tu veux et pour la période que tu souhaites.

Road Trip

Les road trips surf sont faits pour les plus explorateurs d'entre vous, qui rêvent depuis toujours de surfer dans des endroits reculés mais qui n'arrivent pas à passer le cap du cauchemar logistique de trouver comment et où séjourner. Les groupes sont en général plus petits, il est donc plus facile de s'intégrer en tant que voyageur seul et de faire connaissance avec tout le monde pendant le voyage. C'est très certainement la manière la plus simple et la moins chère de scorer de nombreux spots différents et de voyager dans tout un pays lors d'un seul trip, sans les coûts associés au fait de payer soi-même un chauffeur et sans avoir à naviguer dans le système de transport en commun local très confus et même parfois inexistant.

Camping

Le camping, c'est le rêve de tous les voyageurs qui n'ont pas trop de sous : le choix idéal pour ceux qui veulent surfer et voyager en même temps mais qui n'ont pas un compte en banque super gavé. Il n'y a pas de services ou d'extras avec l'option camping, c'est juste toi, le surf et tout le temps qu'il faut pour l'apprécier. En fait, les campings te permettent de te concentrer à fond sur le surf et de trouver le spot idéal pour ton niveau, que tu soies un débutant qui cherche une vague gentille et tranquille ou un gros chargeur hard-core qui veut du creux et rapide. Les campings surf sont assez communs en France, en Espagne et au Portugal, et leur grande diversité te permettra de trouver l'ambiance qui te convient : un lieu vivant pour faire la fête si tu veux faire des rencontres, ou un endroit plus calme si tu veux passer du temps tranquille.

Appartement

Les surfers ne veulent pas tous un tas de services en voyages...parfois il faut juste une bonne base près de la plage et voilà tout. Si tu es un surfer expérimenté et que tu veux juste te faire un petit séjour près d'un super sport, prends-toi un petit appart' tranquille et profite de la liberté d'aller et venir comme tu l'entends. Loue-toi une voiture et basta. Il y a des plans un peu partout pour faire ça, dans des régions très orientées vers le surf et tu trouveras sûrement quelque chose qui te convient.

Les gens de chez LUEX Travel te donneront de bonnes idées pour des surf trips sympas et adaptés aux surfers qui veulent voyager seuls. En bonus, on te cale aussi cette petite vidéo en anglais certes, mais bien faite.

Texte par Matt Clark

[mpora_video id="AAdl8ezmcadn"]