Share

Articles

Mavericks Invitational: webcast déficient et absence de taille

La semaine dernière, j’ai écris un petit article sur les compétitions de grosses vagues en annonçant que leur retransmission en direct pouvait être le futur. Grosses vagues, webcast en direct, tout serait réuni!

Et bien le Mavericks Invitational m’a donné tord. L’événement a déçu sur plusieurs aspects, dont la grosseur des vagues et…le webcast en direct.

Les vagues, évidemment l’ingrédient indispensable, étaient propres mais rien à voir avec un Mavericks d’anthologie. Même le directeur de compétition Gary Linden, qui avait été prendre quelques vagues le jour précédent, en constatant qu’il fallait attendre la série des plombes, a admis qu’il avait dû lancer la compétition à cause du festival de musique et de raisons commerciales. Avec tous ces surfeurs de grosses vagues sur place et des conditions glassy et relativement petites pour l’endroit, le show a quand même attiré plus d’un million de webspectateurs. Et malheureusement le site a planté sous le nombre…

Jay Johnson, le producteur du webcast a déclaré,” ce sont les serveurs et la bande passante qui n’ont pas résisté. J’ai essayé d’avertir les organisateurs de l’événement sur ce risque potentiel, mais ils n’ont pas anticipé un tel succès et n’avaient pas l’équipement nécessaire.”

Le résultat a été un grand nombre de spectateurs frustrés, avec beaucoup de messages désagréables sur le site Rebull qui retransmettait aussi l’événement. L’un des internautes a bien résumé le sentiment général: “Du point vue du mec assis derrière son ordi, la couverture média a été un fiasco: difficulté à se connecter depuis le site , pas de mise à jour des résultats sur le site ou sur Twitter, une énorme attente entre la fin de série et les résultats. Cela aurait dû être un grand rendez vous de sport et la déception est à la hauteur du manque de professionalisme.”

Bien sûr, les commentaires en ligne sont rarement agréables, voir les commentaires sur mes articles précédents sur le site, mais cette fois ci les plaintes sont légitimes. Tout n’a pas été mauvais, Peter Mel sort un peu plus grandi de cette victoire, la vidéo des meilleurs moments est sympa et les organisateurs ont promis de régler tous les problèmes pour la fois suivante. Et une fois de plus, cela prouve que le webcast a de l’avenir, espérons seulement que les vagues soient de la partie la prochaine fois…

 

Voici les meilleurs moments et là, cela vaut la peine de cliquer:

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production