Après quelques jours à arpenter les pages des réseaux sociaux, cette semaine notre Zapping Web va illustrer le Cycle de Vie du Surfeur Pro Moderne. Nous avons suivi un pro du sperme jusqu'aux cheveux blancs en passant par tout sortes de stades plus ou moins glorieux...

1. Premiers Pas: Idéalement dès l'âge de 18 mois le futur pro (préférablement la progéniture d'un ancien pro) passe du bodyboard à la planche, suit des cours de plongée en apnée et peut signer des autographes. Si à l'âge de 3 ans ces objectifs n'ont pas été atteints, les parents doivent le laisser tomber et recommencer le processus avec un membre plus jeune de la famille.

babysurf-620x465

2. Socialement médiatisé: A l'âge de 7 ans, c'est un must pour le futur surfeur pro d' a) avoir un compte Instagram et b) avoir un compte Instagram tellement populaire que cela vaut le coup de le hacker.

gromhacked-620x468

3. Autocollants: A l'âge de 12 ans, il ne doit y avoir quasiment plus aucun espace blanc sur la planche sur mesure d'un futur surfeur pro. Cheveux longs et nom de rockstar aideront dans la négociation (juteuse) des contrats de sponsoring.

Kyuss-620x464

3. Peur de rien: A l'âge de 14 ans le futur pro devra déclarer que Teahupoo et Pipe sont ses vagues préférées et qu'il a déjà surfé Shipsterns (avec Kelly Slater). Le jeune australien Riley Laing, est en bonne voie comme on peut le constater sur la dernière vague de ce clip.

4. Blessure: Une blessure précoce n'est pas un fardeau mais l'occasion d'apprendre. Quand à 16 ans on est obligé de rester hors de l'eau pendant plusieurs semaines, on est plus fort mentalement après, on revient avec encore plus d'envie et surtout on retombe AMOUREUX du surf...ce qui parfois leur manque à force de se balader tous frais payés autour de la planète à surfer des vagues parfaites.

teenageinjury-620x464

5. Quiver et Leica: A 18 ans, il faut avoir absolument percé dans le monde du surf. Un quiver de 50 planches est obligatoire, alors que vous vous découvrez bien sûr un talent caché pour la photo artistique (bien sûr).

kalanidavid-620x468

6. Les Meilleurs Moments d'une Vie: A 20 ans, la vie est belle. Gros contrats, les filles qui hurlent à chacune de vos manoeuvres et vous avez les meilleurs amis du monde. Vous êtes jeunes et libres (comme Jack Freestone) et vous vous foutez d'avoir des bagues aux dents.

7. Petits à côté. Malheureusement pour les surfeuses pro, dans ce monde dominé par les hommes, le surf ne paye pas toutes les factures. Etre une mannequin est donc important pour bien finir le mois, peut-être plus important d'ailleurs que ces titres mondiaux débiles.

alananofin-620x468

8. Se diversifier ou mourir: Quand la trentaine approche, cela peut être dur surtout quand on ne fait pas partie du top32. Il faut donc se diversifier: spécialiste des airs, des grosses vagues, artiste hipster, fou de freesurf...vous avez le choix. Mais ne vous loupez pas! Car vos sponsors eux ne vous louperont pas.

chippasurf-620x479

bigwaveMark-620x457

9. L'âge de Raison: A 40 ans, les muscles commencent à fatiguer et l'âge n'est plus votre atout. Des anciens pro deviennent méchants car ils ont le sentiment de ne servir à rien (ce qui est vrai). D'autres, comme Sunny Garcia, trouvent une paix intérieure et l'amour de leur vie.

Sunny

10. L'éternel gamin: Vieillir cela ne veut pas dire ralentir. Vous croyez que Gary Elkerton a levé le pied et que ses petits enfants n'ont pas encore fini leurs cours de plongée en apnée? La boucle est bouclée...

Kong-620x830