Share

Opinion

Le surf européen est-il en panne? Entretien avec Yann Martin

Peux-tu te présenter brièvement et nous parler de ton parcours dans le surf?
Je suis originaire du Maroc où j’y ai vécu 18 ans. Ancien surfeur de haut niveau
3 x champion de France, Vice champion d’Europe et 20 ème mondial ISA open. J’ai passé quelques années en équipe de France. Voilà pour le coté sportif. J’ai ensuite été représentant chez Arnette et Town & Country avant de devenir responsable sports marketing surf chez Oakley pour l’Europe où j’ai commencé à entrainer et coacher les riders de la marque.

Est-il (trop) dur de se qualifier pour un surfeur européen?
Je pense que par le passé les européens avait un complexe vis à vis des autres surfeurs du monde. Il était dur de surfer chez nous l’hiver et ils n’avaient pas le budget pour voyager et continuer à progresser… Ce complexe s’est petit à petit effacé grâce aux marques qui ont données les moyens aux jeunes européens de voyager. Le résultat c’est qu’aujourd’hui on a quelques surfeurs proche de la qualification comme Marc Lacomare, Aritz, Ramzi, Charly, Maxime Huscenot ou encore Joan Duru.

Duru, l’un des tous meilleurs français qui peine à rejoindre l’élite.

Cela fait longtemps qu’un surfeur européen n’a pas réussi à se hisser dans l’élite, comment expliques-tu cela?
C’est difficile de savoir exactement pourquoi. J’ai envie de regarder plutôt vers l’avenir et de mettre toute mon énergie et mon expérience à ce que ça change. Mais le fait de ne pas être un des sports nationaux chez nous, le surf a beaucoup moins de pratiquants qu’en Australie ou aux USA et donc moins de très forts en haut au final. Quand on a pas beaucoup d’adversaires on élève naturellement moins son niveau. Aussi, voyager seul contre une horde de Brésiliens, Hawaiien, Américains ou encore Australiens est toujours un peu dure… Des surfeurs comme Miky Picon ou Jérémy ont ouvert les portes et ont prouvé à tout le monde que d’être français et surfeur du WCT n’était pas impossible. Les choses ont bien évoluées depuis grâce à des surfeurs comme eux…

Il y a eu aussi quelques décisions litigieuses cette année en défaveur des européens, la série entre Parko et Marco par exemple, qu’en penses-tu?
Marc et Jérémy on fait les frais du jugement contre PARKO, J’espère que ce n’est pas parce qu’ils sont Européens !!!! Il y a eu notamment au Quik Pro France une des plus belles erreurs de jugement (Parko vs Marc) aux dires du monde du surf. Je pense que la course au titre mondial y est pour quelque chose et aussi parce que les juges aiment bien Parko tout simplement…

Charly sans sponsor mais toujours au contact des meilleurs

Faut-il changer certaines choses, soit au niveau des surfers, de l’ASP ou des coachs pour qu’il y est une présence plus forte du contingent européen?
Travailler dur, se remettre en question sans cesse pour les coachs et les surfeurs. Je pense que c’est la meilleure réponse pour prouver que l’on a, nous Européens notre place sur le world tour. L’ASP doit aussi se mettre au boulot pour changer quelques règles et mettre un peu moins le Top 32 à l’abri….. Un surfeur du WQS ne peut pas faire le WCT et voit le TOP 32 faire les deux circuits et garder les deux meilleurs résultats du WCT dans ses 7 scores ….. Les points ne sont pas les mêmes et faussent considérablement le classement. Regardes dans le world ranking tous ou presque tous les surfers du WCT ont au moins deux 4000 points Round 4 ou personne ne perd. Il faut aller en 1/2 finale sur un Prime pour faire ça. Un exemple, je pense que dans un endroit comme Hawaii, les surfeurs du WCT rentrent au round 64 alors que tous les surfeurs qui font le WQS toute l’année rentrent eux au round 96 !!!!! Ca devient encore plus compliqué avec le nombres d’Hawaiiens qui rentrent dans les deux primes et qui chez eux, sont tous très forts….. Faire un résultat à Hawaii devient encore plus dur du coup.

Comment vois-tu le futur du surf français?
Les surfeurs français et Européens vont de plus en plus se faire remarquer sur le tour WQS et je pense qu’il y en aura quelques uns de plus aussi sur le WCT. Le niveau du surf s’est considérablement élevé en Europe et on a 6 surfeurs Européens dans le top 50 du World ranking proche de la qualification. Dont 2, ARITZ, MARC, qui le sont depuis le premier WQS de l’année. 3 en comptant Jeremy qui est lui sur le World Tour….Plus que deux Primes pour espérer une qualification pour Marc, Aritz et les autres.

Marco à deux Prime du Graal

Entretien réalisé par Ben Mondy…prochain épisode en compagnie de Patrick Flores!

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production