Share

Opinion

La hiérarchie du World Tour, le Top 5 de Bali

Un rookie dans le top 5!!!??? Vu la forme et le surf de Zietz, cela n’a rien de scandaleux…Photo: ASP

#5 Sebastian ZIETZ – BALI #13th – ASP #11

Seabass aura perdu deux fois, deux fois contre John John donc en fait ça compte pas. C’est juste dommage que ces deux-là étaient dans le même tableau à Bali car ils auraient pu atteindre la finale ensemble et montrer aux juges comment travailler correctement avec l’échelle des scores compris entre 9 et 10pts. La bonne chose est que, avec JJF actuellement en pleine remontée dans les classements cela ne devrait plus se reproduire entre ces deux, au moins pas dès les premiers tours.
Technique du tube parfaite, j’adore son full rail carving of the top à la Andy et le fait qu’il mette le fun, la puissance, la polyvalence et la pure “stoke” de nouveau sur le CT, tout comme Wilko il y a quelques années, mais avec beaucoup plus de régularité. Hâte de le voir y aller no grab dans un Teahupoo monstrueux
Peut très bien revenir sur Nat pour le titre de Rookie of the Year si Teahupoo, Hossegor, Supertubos et Pipeline sont en forme, quant à Trestles, il est fort à parier que Seabass y fasse le show d’une façon ou d’une autre.

#4 Mick FANNING – BALI #5th – ASP #1

Mick est exactement là où il voulait être à la mi-saison: N ° 1. Il aura construit la meilleure première partie de la saison devant ses pairs avec rien de pire qu’une 5ème place … ce qui signifie que dans la course au points, ses mauvais résultats sont les bons de ses adversaires. Toujours pas de victoire cependant. À Bali, il aura surfé avec sa vitesse et sa précision et le contrôle habituels, mais malheureusement pas de véritable feu d’artifice dans son surf (en dehors de son 7,77 – jugé très bas – dans les Quarts). La seule fois où il a montré qu’il était vraiment engagé dans un processus de victoire et cessait d’agir comme un droïde était quand Freddie P l’a poussé durant les dernières secondes de leur Rd5. Mick a tout, il a juste besoin d’ajouter de l’éclat supplémentaire à ses vagues pour remporter ses heats avec plus qu’une moyenne de série de 13,11pts bien inhabituelle.

Pour pouvoir garder la place de leader, il va falloir que Eugene prenne le pas sur Mick, que Fanning se lâche tout simplement plus dans son surf ! Photo: ASP

#3 Jordy SMITH – BALI 13th – ASP #4

Seul membre du Top 8 à perdre au Rd 3, Jordy se fait sortir bien tôt d’une épreuve sur laquelle il aurait du briller et montrer tout son génie. Détendu et dominant dans son RD1, il se lâche façon jeu vidéo dans des conditions idéales pour les airs et a raté un stalefish grab fou sur son déjà très haut reverse 270°. Son Rd3 fut tout différent, et pour la première fois depuis le début de la saison, Jordy choisi de ne pas se focaliser sur la construction d’une série solide avec des scores basiques de sécurité, au contraire, il passe sont temps à chasser une section à air insaisissable, qui bien évidemment n’est jamais venue. Visiblement plus frustré par le fait qu’il ne pouvait pas profiter d’une bonne session d’airs que d’un possible mauvais résultat, Keramas aura été la première épreuve hors-focus pour lui. Jordy avait obtenu sa première 13ème place à Snapper en perdant avec les honneurs contre un Travis Logie on fire, mais a obtenu ici sa deuxième sur Bali simplement parce qu’il avait ses priorités à l’envers et ne s’est réveillé qu’à la fin d’une série pourtant facile. Voyons voir s’il peut se remettre sur les bons rails à Tahiti et confirmer les progrès dans sa technique du barrel backside qu’il a déjà prouvés à Fidji.

Jordy aurait dû aller plus loin…Jordy aurait dû jouer la sécurité…Jordy aurait dû assurer…Ah les erreurs de jeunesse…Cette 13e place va lui coûter relativement chère. Photo: ASP

#2 John John FLORENCE – BALI 9th – ASP #14

18.06 points de moyenne sur quatre séries suffisent pour prouver sa bonne forme. Le surfeur le plus passionnant et humble sur le Tour aurait du gagner sa série contre Parko. Sur le plan du surf, Double John a dominé tout le monde, KS et Michel inclus. Le meilleur dans les airs, meilleur dans le tube, incroyable dans ses turns sur la lèvre comme sur le rail (checkez le turn sous marin avec épilation d’aisselles au Rd3) … le kid a besoin d’apprendre cependant, continuant à faire des erreurs notables dans beaucoup (trop) de ses séries. Souvent confus avec les priorités et le choix de vagues quand il devrait être le seul à décider, il a plus ou moins offert son second 10 à Parko. Oui, la cheville est strappée et solide, oui c’est vrai que c’était un alley-oop de malade (bien moins technique qu’un stalefish grab contre-rotatif à mon avis, le alley oop étant à l’origine un safe air…). 2xJohn est en train de construire son élan, atteindra la finale à Tahiti, et va monter un autre étage de points au classement pour atteindre le top 5 parce que oui, il est si génial que ça.

Double freinage pour double John…seule toute petite ombre au tableau à Bali, la stratégie en série. Photo: ASP

#1 Kelly SLATER – BALI #9th – ASP #2

Pour citer Anita POINTER, célèbre philosophe disco des années 1980: “I’m so excited, and I just can’t hide it I’m about to lose control and I think I like it”…et bien, ce fut assez l’état d’esprit de Kelly à Bali: il était juste trop excité, voulait trop en faire, littéralement submergé par les possibilités infinies de cette vague qu’il passait la journée à décrypter, analyser, mentalement surfer. Inhabituellement hors de contrôle, tombant ou restant collé à de nombreuses reprises, il était la plupart du temps un peu déséquilibré (bien que marquant une moyenne de 15,41…). Bien sûr, une 9ème place n’est pas si mal, mais vu que l’on parle de Kelly, ce résultat devra être un “throwaway” à la fin de la saison. Le King avait encore quelques moments débiles, entre barrels inextricables, carving off the tops-to-tail release uniques, et si vous aviez encore un doute sur la raison pour laquelle il est toujours numéro un (oseriez-vous ?), re-re-re-re-regardez son heat déjà historique au Rd4 contre Kerrzy et Double-John, et voyez combien le vieux chauve était en feu. Préparez vous pour une 5e victoire à Teahupoo.

Pas dans le bon rythme de l’aveu du King lui-même…mais toujours aussi hallucinant quand il l’est…et il l’est souvent. Photo: ASP

Retrouvez le début du classement La hiérarchie de Bali part #1 –  La hiérarchie de Bali part #2

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production