Share

Opinion

La Hiérarchie du World, l’après Portugal #2

La suite de l’analyse de Vico…

#21 Fredrick PATACCHIA – Supertubos #13 – ASP #21

Freddie P. trébuche au Portugal, perdant deux places au classement et donc de retour vers la bubble. Un peu trop volontaire sur son frontside, il manquait ou bâclait des sections notables en visant trop loin, trop rapide, trop fort; alors que son backside était beaucoup plus opportun, harmonieux mais agressif, avec beaucoup de contrôle sur ses transferts d’appuis sur les sections les plus instables des droites. Hérite de sa 13ème place suite à une erreur de dernière minute, laissant la vague la plus grosse et avec le plus de potentiel à un C.J en embuscade. Se requalifiera pour sa dixième saison sur le Tour une fois rentré à la maison pour la Triple Crown.

#20 Kolohe ANDINO – Supertubos #25 – ASP #26

Brother aura montré d’énormes progrès sur son backside en matière de rythme, puissance, variété et contrôle. Échoue seulement car il ne surfait pas sur les meilleures vagues, plus radicales, opposé à un Bede plus en rythme avec le spot et favorisé par les juges. Déjà qualifié pour 2014, peut-être Kolohe bénéficiera-t-il d’un jugement plus souvent en sa faveur lors des séries serrées car il ne sera plus un teenager la saison prochaine. (20 ans en 2014)

On peut avoir le surf pour gagner mais quand le choix de vagues est moyen, les anciens vous font payer la note sans pitié. Photo: ASP

#19 Brett SIMPSON – Supertubos #25 – ASP #22

Floué par les conditions du Rd1, Simpo s’est réveillé et a surfé un très bon Rd2 contre Pupo (4e meilleure score du Round) mais était tout simplement opposé à plus dynamique et polyvalent. Aura échappé à la bulle de qualification pour une petite semaine après sa 9ème place à Hossegor, juste pour empocher une autre 25 … N’ayant jamais été capable de faire mieux que dernier au Pipe (disons qu’il ne peut pas vraiment faire pire non plus), Simpo devra donc s’enflammer comme il faut la semaine prochaine sur le Prime pour s’assurer une entrée pour la boum de 2014.

#18 Alejo MUNIZ – Supertubos #13 – ASP #28

Aurait du gagner contre Parko au Rd3 si les juges avaient utilisé une échelle de notes de plus de 2 points. Quoi qu’il en soit, solide performance à nouveau pour Alejo, qui comparativement à Trestles était bien meilleur dans sa finition de vague (même s’il essayait un peu trop parfois). Bonne gestion de série contre Medina, excellente vista du tube et bonnes trajectoires top-to-bottom, armé d’un équilibre ancré quand il s’agissait de se remettre rapidement de positions instables. Habituellement aussi bon sur les Primes qu’il est nul à Pipeline, Alejo pourrait se servir de ces potentiels bons résultats pour améliorer sa place qualificative sur le QS et débuter 2014 avec un meilleur seeding.

On a retrouvé Alejo à son meilleur niveau au Portugal mais un peu trop tard dans la saison pour lui. Photo: ASP

#17 Matt WILKINSON – Supertubos #9 – ASP #20

Un deuxième meilleur résultat de la saison au goût amer, car il est toujours frustrant de perdre une série quand on a sa meilleure vague. Toujours une menace dans les gauches creuses, Wilko paraissait cette fois un peu plus concerné et engagé que d’habitude; et son positionnement, son énergie et sa joie brute faisaient véritablement plaisir à voir, comme si les juges attendaient qu’il daigne enfin se bouger le cul cette saison pour lui donner les scores qu’ils lui gardaient précieusement en réserve depuis plusieurs mois. Revenu devant la bubble, mais cette fois-ci sans Santa Cruz pour le sauver, Wilko a besoin d’un autre bon résultat dans les Primes ou à Pipeline pour revenir toujours plus bizarrement flamboyant en 2014.

#16 Adriano DE SOUZA – Supertubos #13 – ASP #12

Cette année Adriano aura du surfer dans certaines des conditions les plus compliquées que Peniche avait à offrir, et n’aura finalement pas su montrer la passion dévast-atroce qui l’habitait récemment, ou serait-ce que nous nous lassions de lui ? Mis à part quelques excellents mais parcimonieux bottom turns profonds, Adriano montrait moins de spray, de drive et de variété que Pupo, moins d’adresse que Toledo, et moins de compétitivité qu’Alejo. Comme n’importe quelle voiture passant légèrement de mode, mais pas encore assez ancienne pour être qualifiée de “classique”, on a tendance à se laisser séduire par des modèles plus récents, plus flashy et se lasser de la solide simplicité du premier modèle. Adriano a besoin d’un lifting interne/externe durant la saison off, de toute urgence, ou il aura encore plus de difficulté à se réinventer en 2014 avec la nouvelle collection de rookies tout modernes qui arrive.

Cruelle série face à Wilko mais Adriano a sûrement un peu levé le pied sur cette fin de saison. Photo: ASP

#15 Sebastian ZIETZ – Supertubos #13 – ASP #17

Seabass est apparu bizarrement à court de rythme sur Peniche, avec seulement un bon barrel au Rd1 et un solide frontside hack to tail blow au Rd2. Très sélectif, mais malheureusement pas sur les meilleures vagues, il semblait surfer plus safe que d’habitude, sensiblement calmé et moins boulimique en vagues…et fut récompensé d’une maigre 13ème place pour son travail. Incapable de s’adapter aux conditions changeantes avec la marée aussi bien et rapidement que Nat Young durant leur joute du Rd3, Seabass s’envole vers la maison pour un possible bis repetita placent de son carnage de 2012 sur la Triple Crown, et pourquoi pas une finale à Pipe?

#14 Filipe TOLEDO – Supertubos #13 – ASP #14

Excessivement précis et rapide, Filipe doit désormais apprendre à se calmer. Meilleur pop du marché, ses capacités gymniques sont hallucinantes, mais sur Peniche plus que sur les précédentes étapes il semblait un poil trop rapide, incisif mais précipité, donnant à son surf ultra technique et maîtrisé une allure pour les juges parfois superficielle et légère, enfantine, voire même bâclée, à la va-trop-vite… Filipe, seulement 18ans, doit donc se calmer et apprendre à respirer sur ses vagues, laisser aux juges le temps de saliver avant ses manoeuvres plutôt que de les noyer dans une confuse perfection. Il lui faut retrouver le rythme parfait qu’il avait emprunté à Bells, car depuis il a été trop souvent sur la touche “avance rapide”, rendant floue la vision des juges sur combien ce qu’il réalise sur une vague est atrocement difficile. Perd sa course au titre de rookie de l’année, mais assurément un membre du Top 10 pour 2014.

Et si c’était lui le successeur d’Adriano? Photo: ASP

#13 Miguel PUPO – Supertubos #9 – ASP #24

Meilleur résultat de sa saison pour Miguel, qui n’aura pas eu le droit à l’erreur en 2013 avec ses deux résultats throwaways occupés d’office par sa blessure à la cheville de début d’année. Tous ses résultats comptent donc et malheureusement ils n’ont pas été ceux qu’il espérait. Excellent dans presque tous les domaines, Miguel a amélioré sa conduite de courbes et son contrôle de puissance dans ses carving of the tops frontside, sans mettre de côté sa maestria dans les airs. Miguie a déjà bien marché à Pipe, et n’étant pas étranger à la victoire sur les Primes (il en a gagné 3), il n’est pas trop risqué de miser sur sa présence en 2014. Dans l’attente, il doit continuer de peaufiner son surf, notamment essayer de devenir aussi bon et polyvalent sur son facesurfing backside qu’il ne l’est frontside, car en ce qui concerne les airs, tubes, petites ou grosses vagues, Miguel maîtrise déjà à peu près tout.

#12 Michel BOUREZ – Supertubos #13 – ASP #11

Aïe, 4 places de moins au classement après Peniche, ça doit piquer, surtout quand on se fait bouler d’un Top 10 aussi mérité que longtemps attendu.
Néanmoins, Michel aura montré sur Peniche une grande capacité d’adaptation aux vagues et différentes options à l’eau, conservant une solide stratégie de série. Il aura su épicé son jeu, se montrant un peu plus aérien, vertical, lâchant un peu plus la machine et devenant horriblement technique sur ses extensions et transferts sur son backside. Malheureusement se fait sortir à court d’une vague contre Miguel. Suite au Prime de cette prochaine semaine, Michel aura besoin de faire aussi bien qu’en 2011 à Pipe (3ème) s’il veut recouvrer sa place au sein du Top 10, car même si les écarts de points son minimes, Michel est le seul surfer du Top 11 avec trois 25ème places. #gomichel

Michel sorti du top 10 en une compétition, dur à avaler…Photo: ASP

#11 CJ HOBGOOD – Supertubos #5 – ASP #10

Quart de finaliste…avec 10,02pts de moyenne par série. Cela en dit beaucoup sur les conditions qu’il a eu à surfer tout comme l’intelligence avec laquelle il a réussi à en faire un bon résultat. Superbe sélection de vagues, aura peaké aux bons moments pour éviter les passages difficiles…une nouvelle compétition bien construite pour le vétéran, qui sans surprise était le plus relax dans les sections creuses les plus compliquées, car personne ne semblait être plus en symbiose avec le spot durant l’épreuve. CJ empoche donc sans suer son second meilleur résultat de la saison, avant de continuer à “faire le boulot” sur les prochains Primes et CT, encaissant au passage son salaire avant de rentrer à la maison. Plus ou moins metro-boulot-dodo pour CJ, besogneux père de famille, qui quoi qu’il s’en plaigne, a quand même un sacré bon boulot il faut l’avouer.

CJ sans éclats, mais avec toute la force de l’expérience. Photo: ASP

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production