La session de l'aube, c'est une sorte de Graal, de must pour tout surfeur qui se respecte.  C'est la fameuse 'dawn patrol’. On a même écrit tout un article là-dessus. C'est aussi une bataille contre l'oreiller et le réveil, mais cela en vaut souvent la chandelle avec des conditions glassy et un line up vide. La session de l'aube en Australie en ce moment se situe à peu près à 5 h du mat. En Californie, il faut avoir sa grosse tasse de café prête vers les 6h pour aller checker  ‘Creek/’Bu/’Con/Lowers vers 7h. Pour ce qui est de la France à cette époque de l'année, c'est un tout autre timing...

“Je reviens juste d'Hawaii et je ressens encore les effets du décalage horaire. Je me réveille vraiment trop tôt,' avoue Timo. “Les conditions promettaient d'être bonnes et propres à la Gravière alors j'ai monté mon nouveau caisson flash pour l'essayer... À 8h du matin sur le parking, il faisait encore nuit noire, j'avais l'impression d'être au milieu de la nuit. C'était dingue. Je me suis qu'en même mis à l'eau et puis j'ai fait quelques clichés sans personne à l'eau quand le soleil a percé au dessus de la ligne des arbres vers 8h30. Comme quoi ici on peut se lever tard et surfer à l'aube…"

Vive le jetlag, quoi!