Share

Opinion

Glenn Hall, grande première pour le vétéran

Tu y es enfin arrivé! pourquoi est-ce que cela t’as pris autant de temps?
Ce n’est pas à défaut d’avoir essayé, mais cela a pris du temps, un peu trop longtemps à mon goût. Je pense que j’ai enfin réussi à faire une bonne année complète. Avant, soit je commençais bien l’année et je la finissais avec des résultats merdiques soit l’inverse.

Glenn à Sunset. Photo: Cestari

As-tu déjà pensé à renoncer?
Evidemment lors des dix dernières années, cela m’a traversé l’esprit. Une année je me suis blessé et c’est là que j’ai le plus réfléchi. Quand j’ai perdu mon sponsor aussi, mais dès que j’ai refait des bons résultats, j’ai retrouvé l’envie. Le côté financier joue aussi beaucoup, je n’ai jamais bien gagné ma vie et je me suis demandé à plusieurs reprises s’il n’était pas temps de trouver un boulot normal pour aider correctement ma famille. J’ai souvent dépensé mes économies pour me payer mes différents trips et je savais que cela ne pourrait pas durer éternellement comme ça. Heureusement j’ai eu la chance d’être soutenu par ma femme, ma famille et mes amis. Et j’avais la détermination tout en croyant que je pouvais y arriver. C’est ce qui m’a permis de tenir sur la longueur.

Micro gagne le Ballito, avale sa bière et se qualifie pour le Tour 2013. Photo: Cestari/Mr Price

Qu’aurais-tu fait comme boulot par exemple? Le choix aurait été assez facile car je n’ai que des options limitées. Je possède une école de surf et je fais beaucoup de coaching, et j’ai toujours aimé ça. Sinon il y a les chantiers mais l’idée de creuser des trous pour gagner ma vie, m’a poussé à continuer à surfer!

Tu as aidé à coacher Ace Buchan l’année dernière. Cela consistait surtout à waxer sa planche, monter ses dérives et lui teindre les cheveux en blond? 
Et bien non car il sait faire cela tout seul figure toi! C’est un bon pote et depuis longtemps il me demande des conseils pour la stratégie en série et la préparation. Il a été évidemment bien plus performant que moi, mais l’année dernière il a apprécié mes conseils alors il m’a demandé de venir avec lui sur quelques étapes du World Tour. Cela m’a permis de participer à l’épreuve de Trestles juste avant son étape au Brésil et j’ai atteint la finale. Puis j’ai gagné en Afrique du Sud et d’un coup, il a fallu que je donne la priorité à ma qualification…
Tu as donc laissé tomber Ace comme un vieux chiffon?
Ouais (rires), mais c’était étrange car j’étais à fond avec lui! C’est marrant comment les choses se passent dans la vie mais je savais que cela allait bien se passer pour lui. Le fait que ces très bons surfeurs m’écoutent, peut-être que cela m’a aidé à avoir plus confiance en moi et en tout cas en série, cela m’a rassuré sur mes choix.

En parlant de revirement, tu peux maintenant laisser tomber ton passeport irlandais? 
C’est une question à la con Mondy! Je n’en ai aucunement l’intention! Comme tu le sais il y a 600,000 surfeurs en Australie et je n’aurai été qu’un surfeur de plus perdu dans la masse. Le fait de pouvoir surfer pour l’Irlande m’a offert d’autres perspectives et de nouvelles opportunités! Quand je me suis blessé, j’ai passé beaucoup de temps avec mon grand père là-bas, qui est irlandais, et c’est à ce moment là que j’ai décidé de déménager et de m’installer en Europe. Je n’avais franchement rien à perdre et je suis très heureux d’avoir fait ce choix.

Ace, je dois te parler, j’ai un truc à te dire…Photo: ASP/Kirst

Perd-on son passeport si l’on ne boit pas assez de Guinness?
Pour dire vrai, je n’aime pas la Guinness, je préfère la Murphy’s, c’est plus doux comme bière!

Maintenant que tu es sur le tour, tu as sûrement regardé les vidéos de John John, tu t’entraines aux airs double grab? 
Je me fais un point d’honneur à ne pas regarder les vidéos de John John. Je le faisais avant mais plus maintenant. Mon objectif est d’essayer de rester concentré et d’avoir un bon mental et juste de rivaliser avec ces mecs incroyables avec ce que je sais faire.
Avec qui vas tu voyagé cette année? 
Avec Wilko et Ace Buchan, ce qui est un mélange assez étrange. Wilko va au MacDo au petit déjeuner alors qu’Ace fait du yoga et bouffe des baies de goji.  Je ne sais pas ce que je vais faire. Je ferai peut-être le deux, un jour sur l’autre…

Wilko et Glenn à gauche.

 

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production