Share

Articles

Frederico Morais & ses Potes de Freesurf à Peniche

Une journée de bonheur en plein soleil pour la wildcard Fred Morais et sa gueule de beau gosse

Par Frederico Morais. Photos de Alan van Gysen

C’est trop excitant d’avoir une wild card à un event WCT. C’est une belle opportunité de repousser ses limites et se motiver pour surfer au mieux ou milieu de tous ces athlètes d’exception.

D’autant plus que je suis portugais, et que cet event à une saveur bien particulière pour moi. Niveau surf, on ne voit pas souvent de pros au Portugal. Tous ceux qui s’intéressent à notre sport connaîssent bien sûr Tiago Pires, mais sur la génération suivante, c’est plus compliqué. Mais il y a vraiment un petit groupe de passionnés qui attend ça avec impatience!

Même si on est peu nombreux sur le Tour, et certainement moins que les brésiliens, on se serre les coudes et on est toujours motivé dès qu’il se passe quelque chose. Alors quand en plus les conditions sont au rendez-vous, c’est le bonheur!

Le surf portugais est aujourd’hui dans une phase exaltante. Le premier gars dont tout le monde a entendu parler est bien évidemment Tiago.Et son successeur n’est toujours pas clairement défini. On ne peut donc pas parler d’historique en compétition sur le World Tour.

Avant cela, il y avait quelques gars sur le QS, mais rien de très folichon. Aujourd’hui, nous avons quelque chose comme 7 surfeurs qui essaient de se qualifier. Vasco (Ribeiro)à été champion du monde junior l’année dernière et Tiago est resté sur le tour pendant sept ans. Nous sommes donc assez solides et je crois que nous sommes en train de donner sa place au Portugal dans le milieu du surf. Nous avons aussi Nic von Rupp, il charge comme un fou et est partout à la fois. Je suis donc très fier de faire parti de la mouvance surf du Portugal aujourd’hui.

Fred, Vasco & Tiago, la triplette portugaise.

Ici au Portugal, nous devons tous travailler ensemble pour faciliter le chemin de chacun et je pense que c’est vraiment motivant. Je crois que le surf portugais se développe très rapidement et va continuer de le faire. Nous devons juste être attentifs aux opportunités de travailler avec d’autres gens et de nous engager toujours plus dans le sport.

Je ne viens en général pas à Peniche quand c’est flat (rires). je ne viens que quand ça marche et c’est aussi quand tout le monde vient ici. Mais il y a plein de choses à faire, c’est une très belle ville. Tu peux toujours surfer. Il y a  les deux côtés de la péninsuledonc en fonction de la direction de la houle et du vent tu peux basculer de l’un ou de l’autre. Il y a vraiment très souvent des vagues et c’est l’endroit parfait pour apprendre pour s’entraîner. C’est un endroit très connu pour le golf. Je n’en fais pas, mais pour des gens comme Kelly et d’autres c’est un très bon point. Personne ne l’a encore vu, il est sûrement en train de jouer au golf.

Otto & Parko donne le sourire aux jeunes locaux

Et la nourriture est aussi délicieuse et les gens sont très accueillants. C’est une petite ville de pêcheurs. Il y a des restaurants assez connus. Il y en a un que j’aime tout particulièrement qui s’appelle Tasca do Joel. C’est un très bon restaurant, avec de très bons fruits de mer et de la très bonne viande. L’histoire de la ville très intéressante, on s’y sent bien accueilli.

Le surf se développe tellement au Portugal, mais bien des problèmes et que le niveau de surf est encore assez bas et doit se développer. Ces la préoccupation principale sur laquelle on devrait se concentrer pour essayer de produire plus de bons surfeurs et d’offrir un surf de meilleur niveau. Mais je crois que c’est en train de venir. Toutes les écoles et les coaches font un très bon boulot, il y a beaucoup de monde à l’eau, mais tout le monde se respecte et on ne voit jamais de bagarres ou de gros sous engueulades.

Wilko adore Peniche

Tout monde est tranquille et veut juste apprécier vague et le surf, et le style de vie plutôt simple qui règne ici, se faire un petit surf à 12:00 ou après le boulot, et un bon exemple de la culture surf. Tout le monde et passionné est engagé. Tu peux le ressentir quand tu fais un surf dans le coin.

Les bancs de sable ont l’air de bien fonctionner, des tubes, des virages et quelques airs, c’est une combinaison de tout ça. Supertubos et une vague plutôt multipeak, donc tu peux démarrer avec un barrel et finir avec un air ou un gros layback. Et ça marche mieux ami marée. Même quand il y a des gros tubes tu peux toujours trouver une vague pour faire quelques turns, et puis de toute façon quand ça tube, tu t’en fiches un peu des virages haha! Mais effectivement c’est une vague tu peux combiner un peu tout. C’est ce qui est bien avec Supertubos.

Fred et le supercoach Dog Marsh font tout ensemble, y compris du Facebook

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production