Share

Articles

Destination: L’Afrique du Sud

L’Afrique du Sud est sans aucun doute l’une des grandes nations du surf, un pays vaste qui a beaucoup à offrir en termes de vagues, de culture, de géographie, de vie sauvage, d’adrénaline et de défis. Quelques petites choses à savoir sur ce pays si tu as l’intention d’aller y surfer…

C’est un peu une version moins onéreuse de l’Australie… sans les kangourous. Et comme pour l’Australie, visiter l’Afrique du Sud est synonyme de longs trajets en voiture. Par contre, à la différence de l’Australie, nous vous déconseillons de dormir dans votre van, le taux de criminalité parle de lui même. Mais n’ayez pas peur, si vous êtes raisonnable et prudent; vous pourrez surfer de superbes vagues, faire un super trip, sans vous faire assassiner.

J-Bay. Photo: Grambeau

The Cape/Garden Route jusqu’à J-Bay: vous êtes dans une région où l’eau est froide, beaucoup de spots sans grand monde à l’eau, des paysages magnifiques et une certaine influence européenne. C’est aussi le royaume des vignobles et des spots de gros, avec Dungeons et quelques autres line ups à vous glacer le sang. L’eau froide, vraiment très froide parfois, la météo difficile pendant leurs mois d’hiver ne favoriseront certainement pas la couleur de votre bronzage intégral ;elles feront de vous un surfeur aguerri. Avec une nouvelle cuirasse gagnée sur des spots aux vagues puissantes et aux algues épaisses.
La perle de la région est évidemment J-Bay, la vague vaut le trip en elle-même ! Les locaux contrôlent parfaitement leur spot, mais vous n’avez pas besoin de prendre une vague depuis Boneyards pour savourer ces longs murs liquides.

Natal Durban/Côte sud: la partie plus chaude du pays offre aussi de la variété; des line up isolés et dangereux du Transkei aux spots urbains de Durban. Vous pourrez surfer en boardshort quasiment toute l’année des vagues de classe mondiale sous la forme de reefs, points et beach breaks.

Vous pourrez peut-être croiser cet homme-là dans les barrels de Ballito. Photo: ASP

Et pour ce qui est des…planches & requins (on allait bien sûr y venir). Achetez-les sur place car elles ne sont pas chères et il y a quelques très bons shapeurs. Un bon pintail pour J-Bay et un shortboard classique pour Durban pour le prix d’une seule planche en Europe. Pour ce qui est des requins, notre conseil est simple, demandez aux locaux sur la plage, mais pas au pub où il y a toujours une certaine tendance à l’exagération…
Pourquoi? Longs pointbreaks en droite, grandes réserves naturelles.
Ce dont vous aurez besoin:restez sur vos gardes, ce n’est pas Disneyland.
Planches: vos habituelles, à moins que vous surfiez Dungeons. Les planches ne sont pas chères, là-bas.
Egalement: Animaux, rugby, quelques maladies sympa.
Y aller: Durban ou Cape Town direct à partir de 800 euros.

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production