LE CHILI

Pete Mendia et l‘une des plus belles photos de surf jamais prises. Chili. Photo: Burkard

Comment dit-on “vagues méchantes" en espagnol? C’est ce que vous réservera le Chili en hiver, des vagues grosses, épaisses et exigeantes. Vous aurez besoin de toute votre bravoure et des longs pintails qui vont avec. Des planches épaisses avec un bon glass ne seront pas un luxe, là-bas. Vous vous demandez pourquoi des mecs comme Ramon Navarro ou Diego Medina sont devenus si bons dans le gros? Devinez...

Ajoutez à cela le courant de Humbolt et l’isolement de certains spots et le verdict est évident: c’est l’une des destinations les plus hardcores de l’Hémisphère Sud. Apparemment même les surfeurs du World Tour ont demandé à l’ASP d’éviter ce genre de destinations après le Rip Curl Pro Search à Arica, “nous préférons des endroits un peu plus chauds et accueillants..." traduisez par: Arica a écorné quelques égos et par ailleurs, fracturé le crane d’Adriano...(les primes d’assurance de nos stars préférées ont aussi horriblement gonflées!)

Et le Chili est tout aussi impressionnant géographiquement avec une côte surfable de plus de 4300km, même quand on se limite à surfer le nord du pays et ses spots les plus connus. On peut affirmer que le Chili à le plus grand nombre de vagues de classe mondiale inconnues au monde, et que ce sont surtout des gauches. La population surf a beaucoup augmenté ces dernières années, alors ne vous attendez pas non plus à être les pionniers sur certains spots, même très au sud. Dans la partie centrale du pays, certains line ups peuvent être un peu tendus, mais si vous êtes des “lève-tôt"… pas de problème, les Chiliens sont des latins...

Le Chili est le pays idéal pour l’aventure et les longs roadtrips mais pas seulement...car comme l’a un jour déclaré Derek Hynd “Les chiliennes sont les plus belles femmes au monde..." Et il n’y a qu’une façon de savoir si c’est vrai...

Pourquoi? Gauches, puissance, anarchie sud-américaine.

Ce dont vous aurez besoin: des trucs chauds et un peu d’espagnol.

Planches: Longueur, bon glass, leashes solides.

Egalement:Essayez de ne pas trop sniffer si possible…

Y aller: Santiago à partir de 900 euros en juin.

LA REUNION

L’île de la Réunion est célèbre pour être le vivier de quasiment tous les surfeurs pro français actuel ; malheureusement c’est devenu en quelques années aussi le territoire de reproduction de certains requins particulièrement dangereux. A tel point que beaucoup de surfeurs, installés dans ce qu’ils qualifiaient de petit paradis du surf, quittent l’île. C’est un cas unique dans l’histoire et c’est à méditer: cette île est devenue une sinistrée du surf en quelques mois et les raisons de ce drame sont bien plus humaines que purement naturelles...

L'un des nombreux talents à émerger de l'île, Romain Cloitre. Photo: Capmas

La Réunion est un mélange unique, voire magique d’Europe sous les Tropiques, d’Océan Indien et de melting pot de cultures et d’origines. Il est intéressant de constater que seuls les Français y vont. Aucun Brésilien, Américain, Australien…c’est donc un gage de plus de tranquillité sur les spots, bref, la Réunion même avec ses très bonnes vagues n’a jamais été une grande destination surf mondiale, à part pour les Français. Cela peut être un trip idéal en couple, car il n’y a pas que le surf à la Réunion; on peut se balader dans des paysages magnifiques entre autres. On sait aussi faire la fête et le carnaval est un moment fort de l’année, un mélange entre la folie des îles et l’ordre européen. Il y a des bonnes vagues, mais ce n’est quand même pas l’Indo. St-Leu est la plus célèbre et c’est logique quand on voit cette belle gauche dérouler, mais il y a aussi d’autres options. Avec des reefs creux pour le tube ou encore des vagues à manoeuvres, l’île offre une belle diversité.

Requins: Ne surfez pas tôt le matin, ni tard le soir. Ne surfez pas quand le temps est couvert ou qu’il vient de pleuvoir ou quand l’eau est trouble. Essayez de surfer quand le soleil est haut et qu’il y a de la visibilité dans l’eau. Le débat fait rage à la Réunion au sujet des attaques récentes et sans rajouter notre grain de sel… si vous voulez surfer à la Réunion, respectez les conseils ci-dessus et informez-vous auprès des locaux qui surfent encore ou d’associations comme Prévention Requin Réunion.

Vous remarquerez sur place que le tuning est assez répandu sur l’île, pare-chocs chromés, pot d’échappement modifié, ailerons, etc… Ils aiment apparemment mettre juste quelques gouttes d’essence à la pompe pour pouvoir y revenir le plus régulièrement possible (c’est un point de passage obligé pour la drague…). Vous remarquerez aussi que les filles sont magnifiques, un mélange magique d’Europe, d’Afrique, d’Inde, le métissage donnent des gens beaux! Et vous avons-t-on dit qu’elles aiment faire la fête?

Pourquoi?Pourquoi pas?

Planches: votre quiver le plus orienté performance...

Y aller: Paris - St Denis en juin à partir de 850 euros.