La plus célèbre des duck diveuses, Alana Blanchard.

Une fois que tu as passé le cap de te faire rincer par la mousse et que tu as acheté ton premier shortboard, le bon vieux canard sera, de facto, ta première véritable manœuvre si tu as vraiment l'intention de te prendre pour un vrai rideur. Le coach de surf, Didier Piter, très expérimenté, décompose pour nous le canard en 5 phases simples.

1) Génère de la vitesse vers la vague

L'objectif au final, c'est que tu plonges sous la vague pour éviter de prendre toute son énergie dans la tronche, et surtout, pour ne pas te faire ramener sur la plage. Plus tu généreras de vitesse quand la vague approche, plus facile il sera de faire plonger le volume de ta planche et de te glisser sous l'énergie de la vague. C'est le moment où tu dois accélérer ta rame.

2) Attends le bon moment pour couler ta planche

Comme dans beaucoup d'autres domaines, tout est dans le timing. Continue d'accélérer vers la vague jusqu'à ce que tu soies à environ 3 mètres de la mousse incidente. L'angle de pénétration dans l'eau le plus efficace est de 45°. L'idée est d'utiliser ta planche comme une bouée de secours : plus tu pourras submerger ta planche sous l'eau, plus vite ta planche rejaillira vers la surface. C'est clair, pour toute action appliquée sur un objet flottant, il y aura une réaction ! Mais le vrai talent dans tout ça, c'est d’exécuter ton canard au bon moment. Si tu plonges trop tôt, tu ressortiras dans les tourbillons de la vague et tu te feras dégommé. Si tu vises bien, tu ressortiras indemme sur l'arrière de la vague.

3) Maîtriser la flottaison de ta planche :

Concentre-toi sur le fait d'enfoncer fortement ta planche dans l'eau pour qu'elle atteigne une profondeur suffisante pour passer sous les turbulences de la mousse, tout en utilisant la loi d'Archimède pour booster ton retour vers la surface sur l'arrière de la vague.

Une série bien large balaye tout le monde... dans un moment d'inattention.

4) Sous l'eau, redirige la force de flottaison vers le haut

La clef du canard, c'est de rediriger la force de flottaison de la planche vers le haut à 45° de la surface au moment où la vague passe au-dessus de toi. En poussant sur le tail avec ton pied (ou ton genou), tu seras capable de couler la plancher plus profond sous l'eau et de générer une force plus forte vers le haut au moment où tu vas ressortir vers la surface.

5) Refaire surface

Tout ce qu'il reste à faire dorénavant, c'est de faire remonter ta planche en la guidant vers la surface par la force de tes bras, avec la planche faisant un angle de 45° avec la surface. Regarde vers le haut pour voir exactement où tu vas ressortir... et respire mon pote !

Le canard dans sa version un peu plus puissante :

- Garde tes yeux ouverts quand tu es sous l'eau, les turbulences ne sont pas nécessairement réparties de manière homogène et tu pourrais trouver des poches d'eau plus calmes pour échapper à la force de la vague.

- Penche ta board vers l'un des rails pour accélérer son retour vers la surface.

Finalement, souviens-toi qu'il faut toujours t’entraîner, plus tu maîtriseras le canard, plus tu auras d'énergie à consacrer à prendre des vagues.

Pour plus d'infos sur Didier Piter et ses solutions d'entraînement pour le surf, rendez-vous sur : www.didierpiter.com

Jette aussi un œil à la manière dont John John Florence s'entraîne au canard.