Share

Articles

Boat Trip: 5 points importants à prendre en compte

Tous les critères importants pour bien choisir ton boat trip

Il y a bien un point sur lequel tous les surfeurs sont d’accord : les boat trips, c’est le top ! Peut-être qu’il y existe quelque chose de mieux dans la vie que de naviguer sur des eaux tropicales aux Maldives ou aux Mentawais, de surfer des vagues parfaites et tubulaires la journée et de siroter des Bintang la nuit, mais c’est clairement ce que je connais de mieux pour l’instant.

Peut-être une nuit sur une île déserte avec Alana Bla…. Nooonnn, je préférerais que ce soit sur un bateau.

Ouais, le boat trip est vraiment l’apogée de tous les rêves que l’on peut se faire des surf trips, mais, ce ‘trip de rêve’ peut aussi se transformer en cauchemar, et à ce titre il y a quelques points auxquels tu dois faire attention. Voici les cinq facteurs à prendre en considération quand tu choisis un boat trip, selon les experts de LUEX.

Photo de couverture : © Bintang

1. Ton équipage

Le groupe avec lequel tu voyages change toute la donnes sur un boat trip, quand tu flottes comme un petit bouchon au large, il n’y a pas vraiment d’opportunité de te retrouver seul pour un moment si quelqu’un te prend la tête. Il faut essayer de viser un groupe homogène avec des gens qui sont dans le même état d’esprit, en termes de niveau de surf et d’ambition, d’habitudes de vie, d’appétit à la fiesta, de quantité d’activités, etc. Tu n’as pas envie de te retrouver à passer devant ce magnifique récif parce que tout le monde veut juste se taper un petit beachbreak tranquille, ni rater toutes les sessions du matin parce que les autres t’ont empêché de dormir en faisant la fiesta toute la nuit. Ou l’inverse. Enfin bref, t’as capté le truc…

Un trip en couple. Oohhh, c’est trop mignon. © Ocean Divine

Il faut aussi calculer les choses en fonction du nombre de personnes impliquées. Si tu peux remplir tous les couchages d’un bateau, évidemment le prix va descendre. À l’inverse, si tu pars à 8 sur un bateau avec 10 couchages, tu devras payer pour les lits vides, où autoriser le capitaine à vendre les 2 lits à d’autres personnes. Et là, la règle numéro 1 s’en trouve un peu altérée… Même si cela se passe bien la plupart du temps. Mais tu ne veux pas que ça se passe juste bien: tu veux avoir le meilleur trip de ta vie, non? Bref, réfléchis bien avec tes amis, et vois les différentes options qui s’offrent à toi. Le nombre de bateau est large, et ils sont de tailles différentes.

2. Les standards du bateau

Les différences de standard des bateaux sont très importantes dans l’offre que l’on te propose: tu peux te faire le plaisir que se ferait un banquier à Noël en bookant un véritable palais flottant fait de bois exotiques et de chrome brossé comme un vrai James Bond en chill, ou procéder à des coupes budgétaires avec le genre de navire tout pourri qui fuit et qui n’a pas assez de puissance, et dont même le capitaine Jack Sparrow ne voudrait pas.

Il faut être sûr que tout le groupe soit sur la même longueur d’onde en ce qui concerne les prestations proposées. Même si tout le monde n’a pas besoin ni ne veut nécessairement manger de la grande gastronomie le soir, ni bénéficier d’un garage rempli de jet-skis et d’hélicoptères pour faire joujou (oui, ça existe), il ne faut pas réduire le budget au point de te retrouver sur un bateau dangereusement mal entretenu avec un équipage bourru et peu professionnel.

Si tu es passionné de nourriture ou que tu as un goût très fin ou des besoins diététiques inhabituels, alors choisis un bateau avec un bon chef cuistot, parce qu’en dépit de l’abondance de poissons frais et de fruits de mer disponibles sur les lieux, la nourriture peut aussi être de très mauvaise qualité sur les options les moins chères. Cela vaut aussi la peine de prendre en considération certaines petites options comme un service de photographies ou de vidéos pour documenter des aventures, ou un coach de surf pour t’aider à travailler un peu ce backside re-entry. Dans les options les plus chères, il est même possible de te faire accompagner par un surfeur pro pour te coacher. Ce n’est pas la tasse de thé de tout le monde loin de là, mais un peu à l’instar de la cerise sur le gâteau, ce sont parfois les extras qui font toute la différence.

C'est ce pour quoi on va là-bas... Seth Moniz, Tahiti. © Red Bull Media House

3. La destination

Le facteur le plus important à prendre en compte demeure la destination vers laquelle tu t’orientes ! Il y a bien sûr des options en Amérique Centrale et dans le Pacifique sud-est, mais la très grande majorité des boat trips se font aux Maldives et en Indonésie, des destinations emblématiques et bien établies dans la mythologie du surf. Ces chaînes de montagnes qui découpent les côtes et ces archipels presque vierges ont tout du rêve : des eaux bleues aussi chaudes que ton bain, des récifs qui déferlent parfaitement et des houles régulières, qui constituent le cadre paradisiaque, à faire frémir d’envie les surfeurs les plus blasés.

En général, les Maldives sont un voyage un peu plus luxueux et offrent des vagues une taille plus abordable, tandis que l’Indonésie est le meilleur choix pour des vagues sacrément plus creuses et plus grosses. Il y a plein d’endroits où se rendre dans les deux régions et la liste des spots et les noms des lieux sonnent comme un véritable itinéraire de rêve : les Mentawais, Sumatra, les Atolls du centre, Huvadhoo, Sumbawa… Débutant ou expert, tu trouveras tout ce qu’il faut pour surfer la vague de tes rêves quand tu le souhaites.

4. La fréquentation

La fréquentation, c’est un fait, c’est aussi le prix que l’on paye quand les longs courriers d’aujourd’hui, devenus plus abordables, contribue intrinsèquement à encombrer les lineups. Les magnifiques photos de tous ces endroits dans lesquels nous aimerions partir n’aident pas du tout (non, ne nous remercie pas). Or, la souplesse d’un boat trip signifie que si un spot est trop encombré, tu peux simplement et facilement bouger sur le suivant. Mais il faut avouer qu’il est de plus en plus difficile de scorer des vagues tout seul.

Si tu as vraiment la motivation, il y a encore des endroits où tu peux trouver des vagues sans personne, mais tu devras encore mettre la main à la poche et te préparer à l’aventure. Au plus loin tu t’écartes des sentiers battus, au plus tu augmentes tes chances de surfer des vagues vierges, mais alors que la foule diminue, le prix augmente : les frais de voyage peuvent sérieusement s’accumuler et varier selon les contrées, et ce n’est pas facile d’anticiper exactement les coûts sans faire une véritable analyse.

Les vagues les plus solides de l’Indonésie peuvent attirer la foule désormais, tandis que les atolls sud et centre des Maldives ont tendance à être plus calmes. De la même manière, le nombre de spots qui s’offrent aux surfeurs en boat trip dans l’atoll de Malé Nord est actuellement limité à cause de problèmes de privatisation des vagues, mais le gouvernement des Maldives est en train de faire beaucoup de bruit au sujet de l’abolition de ces privatisations, cela vaut donc la peine de garder une oreille attentive sur la situation…

Le rêve absolu. © Nusa Dewata Surf Charters

5. Durée et flexibilité du séjour

Les boat trips sont en général de trois catégories : réguliers, charters ou « open boats ». Comme le nom l’indique très bien, les trips réguliers sont programmés à une date fixe et sur des parcours fixes, avec très peu de flexibilité. Le bateau doit se retrouver à certains endroits à certaines dates.

Les « open boats » sont un peu comme des hôtels flottants : quand tu arrives à l’aéroport, on t’attendra avec une petite navette pour t’amener sur le bateau principal. Tu peux arriver et partir quand tu veux, mais ce genre de bateaux ont tendance à rester au même endroit (à proximité de plusieurs spots) et doivent dans tous les cas rester à proximité d’un aéroport. Les « opens boats » sont idéaux pour de petits groupes ou pour des voyageurs solitaires, qui n’ont pas la possibilité de remplir tout un bateau, mais ils sont moins pratiques si tu as envie de te balader sur plusieurs vagues chaque jour.

Si tu veux une souplesse totale, alors il faut que tu considères les charters boats : tu contrôles parfaitement les dates d’arrivée, la durée du séjour et l’itinéraire, et tu as beaucoup plus d’implication dans les vagues et les spots que tu peux surfer et à quel moment.

Par Matt Clark LUEX Surf Travel

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production