Share

Opinion

A l’heure de Bell’s…

Petit guide pour apprendre à mieux connaître la vague avant le Rip Curl Pro…

Le célèbre Bowl de Bell’s Beach. Photo: ASP

En bref:
www.ripcurlprolive.com
10 heures de décalage horaire
Du 27 mars au 7 avril
Début des trials le 26 mars
Wildcards: Hairil Anwar (Sumbawa) et Nikki Van Djik (Australie)

La vague: même si Winkipop la voisine fait aussi beaucoup parler d’elle et reste la chasse gardée des locaux qui ont toujours rechigné à voir la compétition se déplacer quelques centaines de mètres plus au sud, Bell’s reste une vague majestueuse, puissante et compliquée à surfer, surtout backside…

Les sections: Il y a trois sections différentes auxquelles font souvent référence les commentateurs sur place: Il y a d’abord Rincon, tout en haut et qui chope plus la houle que les deux autres sections. C’est là que les surfeurs se placent quand le swell est relativement petit (entre 1m/1m50). Rincon produit de beaux murs, idéal pour le surf newschool et la performance…
Dès que la houle dépasse les 2 mètres et plus, le line up change totalement et la vague prend de la vitesse et peut donner quelques barrels, qui fermeront au niveau de la prochaine section, le fameux Bell’s Bowl. C’est la section la plus appréciée du spot. A 1m50, le Bowl est une vague fun, avec quelques sections plates, et parfois assez frustrantes quand on ne connait pas bien la vague. Mais dès que la houle prend de la taille, c’est là que le Bowl prend toute sa dimension, avec un long mur puissant, des sections rapides idéales pour les gros carves. Plus la houle est grosse et plus les surfeurs au line up seront assis au large et en retrait de la falaise. A cette taille certains rides peuvent faire plus de 150 mètres avant d’atteindre le shorebreak. C’est la dernière section et elle ferme généralement assez rapidement et peut même être assez traitre quand c’est gros.

La marée: marée haute pour Rincon et marée basse pour le Bowl

Les derniers vainqueurs: Mick en 2012, Joel en 2011, 2010, 2009, Kelly en 2008

Il faut gagner pour avoir le droit de la faire sonner…l’anecdote veut que si vous faites sonner la cloche du trophée dans les bureaux du Rip Curl sans avoir gagné l’épreuve, vous êtes virés…Mick avec les peinture aborigènes s’en donne à coeur joie. Photo: ASP

Les surfeurs ayant marqué l’histoire à Bell’s: Bien sûr Michael Peterson, le surfeur de la Gold Coast, qui est devenu une légende ici. Il y a aussi d’une certaine manière Simon Anderson, qui a prouvé sur le line up de Bell’s que le thruster était supérieur aux autres shapes de l’époque. Et pour finir, il y a Occy, qui avec son surf backside puissant et ses fameux virages sous la lèvre dominait les débats dès que le Bowl prenait de la taille!

Voilà comment se surfe Bell’s. Occy tout en puissance…Photo: ASP

Comment surfer Bell’s: comme Jeffrey’s Bay d’une certaine façon, c’est une vague facile à surfer, mais extrêmement dur à bien surfer…Il faut avoir un certain sens marin et puis une bonne endurance à la rame. Une fois sur la vague, et en fonction des conditions, il faut soit être capable de bien gérer sa vitesse et bien travailler sur le rail, soit savoir parfaitement gérer les sections molles et parfois rapides. Bell’s est un spot qui est assez sensible aux marées et c’est une étape où les surfeurs passent beaucoup de temps à observer les conditions, plus que sur d’autres étapes en tout cas.

D’autres options? Si il n’y a pas de vagues à Bell’s, il y a la fameuse plage de Johanna à quelques heures de voiture, un vrai aimant à vagues, jamais plat. Il y a aussi 13th street, si le vent n’est pas bon ou la direction de la houle bizarre pour Bell’s (qui prend toutes les houles de sud). Un plan de repli existe même pour aller du côté de Philip Island (de l’autre côté de la baie de Melbourne). Dans la proximité immédiate, il y a Southside, de l’autre côté du pointbreak, sinon la soeur jumelle de Winkipop et les spots de Boobs, Step et même Bird Rock pour échapper à la foule…

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production