Share

Opinion

5 bonnes raisons pour que Slater reste sur le Tour

365 jours plus tard, un petit post qui n’a pas pris une ride… Ou à peine…

1. Parce que même s’il a passé la quarantaine, et qu’il détient de loin le titre du surfeur le plus vieux du Tour, il surfe mieux qu’il y a dix et même vingt ans de son propre aveu (le genre d’aveu que l’on aimerait bien tous faire). Et connaissant le spécimen, il voudra en tirer partie jusqu’à inversion de la tendance. D’accord, il n’envoie pas des airs à tout va, mais sait les placer à bon escient et sans grab s’il vous plait! Il n’a donc rien à envier à Médina, Florence, Kerr et consort à 40 balais passés…En plus, il permet à tous ceux nés avant 1980 de croire encore en leur surf, en leurs capacités physiques (déclinantes…) malgré le poids des années et de ce petit bide qui se dessine doucement mais sûrement…Merci pour eux!

  • 2 victoires en 2013, tant qu’il gagne…il jouera! Et quelle victoire à Fidji, vraiment au dessous du lot Photo: ASP

2. Parce qu’en bon Américain, Slater est un excellent businessman et parce qu’il sait que le surf professionnel a aujourd’hui bien plus besoin de lui que l’inverse! Je m’explique: L’ASP qui est passée sous le contrôle de ZoSea, avec en projet la renégociation des contrats de sponsoring et des droits TV du Tour pour 2013/2014/2015/2016 etc. (cela fait beaucoup de billets verts tout cela), aura bien besoin du large sourire et des dents blanches de son super ambassadeur. Il y a aussi fort à parier que le manager de Kelly, Terry Harding, qui n’est autre que le directeur de ZoSea (ce n’est pas une coïncidence…), lui aura fait les yeux doux pour qu’il joue les prolongations. Le surf pro a besoin de dollars et si par malheur Kelly tirait sa révérence, l’association ASP & ZoSea perdrait sa précieuse poule aux oeufs d’or…

3. Parce qu’un titre mondial ASP a de la valeur quand Kelly participe au Tour. Ce qui donne avant tout du prestige à une victoire sur le Tour ou à un titre comme celui Parko et peut-être de Fanning dans quelques jours, c’est la présence de Slater. Parko, Andy et Mick ont été couronnés à Hawaii, au Pipe et en concurrence directe avec le Floridien et ça c’est plus qu’une cerise sur le gâteau…Un Slater cela vous bonifie!

A Bell’s et à 40 ans passés il a montré aux petits jeunes comment on prend 10 points avec une seule manoeuvre. 360 no grab d’école. Photo: ASP/Kirstin

4. Parce que Kelly ne compte plus depuis longtemps. Les titres mondiaux se sont accumulés mais ce n’est pas ça qui le fait avancer. Un de plus, un deux moins, il s’en fout. Slater est un compétiteur né et tant qu’il prendra du plaisir à surfer et à battre les autres en compétition, il continuera! Il a semblé prendre son pied en 2012, il a toujours le feu sacré (c’est lui qui a remporté le plus d’épreuves ne l’oublions pas) donc il serait presque masochiste de ne plus revêtir ce lycra moulant qui lui va si bien.

Essayez d’imaginer le surf pro sans Slater…difficile après tant d’années de règne. Photo: Quiksilver/Rabejac

5. Parce qu’il est simplement le meilleur surfeur de tous les temps…et de loin! Au delà des titres, des succès, des acclamations de la foule et de tous les superlatifs utilisés en 30 ans de carrière, Slater c’est ‘l’Elu du surf’, mué par une grâce et une technique presque extraterrestres, avec un instinct qui lui permet bien souvent d’être en totale harmonie avec son environnement et de coiffer ses adversaires dans les dernières secondes d’une finale. Et à notre époque, qui peut se priver d’un messie?

Prochain post sur Kelly: les 5 très bonnes raisons pour qu’il prenne enfin sa retraite…

Par encore le crépuscule du Dieu. Photo: Quiksilver/Rabejac

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production