Share

Articles

10 Vagues cachées parfaites… Si seulement on pouvait les surfer!

Google Earth permet de découvrir des vagues parfaites de temps en temps, mais pourra-t-on un jour toutes les surfer ?

Credit: WSL

“Le monde est petit… Mais je n’aimerais pas avoir à le repeindre!” Steven Wright

Google Earth a joué un rôle crucial dans la découverte de nouveaux spots dans le monde. Des explorateurs intrépides comme Kepa Acero, Alex Grey, Chris Burkard, Harrison Roach et Mikhala Jones ont beaucoup utilisé cet outil pour trouver des spots qui n’avaient jamais été surfés auparavant, comme en Angola, en Alaska, en Inde, en Antarctique ou même en Indonésie, où l’on croit tout connaître.

En termes d’exploration, ces découvertes ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Des spots cachés, il y en a des milliers sur le globe. mais où va-t-on trouver le prochain spot inexploré ? Découvrons-le ensemble grâce à Google Earth.

1) Les îles Chago

Credit: Archipelago Manta Trust

Isolées au cœur de l’océan Indien, les îles Chagos se situent entre l’Afrique et l’Indonésie, à 500 km au sud des Maldives, directement sur la course des mêmes houles qui frappent J-Bay, l’Indonésie ou l’Australie de l’Ouest.

En plus de leur situation, leur atout est leur taille. L’archipel consiste en sept atolls, dont le plus grand atoll du monde, le banc Great Chagos, avec une surface totale de 13 000 km. Tu commences à sentir un peu le potentiel surf de cette destination ?

Malheureusement, ces îles constituent une base militaire très stratégique dans l’océan Indien, et plus particulièrement dans le territoire britannique de l’océan Indien, cédées par les USA et contrôlées par  un partenariat entre la marine britannique et la navy américaine. Mais vu les vagues qu’il y a, ça vaut peut-être le coup de passer quelques années à Guantanamo quoi…

2) L’île de l’Ascension

Credit: Gouvernement de l’île de l’Ascension

Mais où est donc cette île ?

7°56’ S, 14°22’ W, ce qui est assez accessible il faut le dire. L’île de l’Ascension est un petit bout de rocher volcanique de 150 km² au milieu de nulle part, en plein cœur de l’océan Atlantique sud, qui sert de base navale britannique.

Elle a la réputation d’être l’une des îles les plus isolées de la planète. Tu n’auras donc pas trop de monde à l’eau.

D’après les statistiques de houle, il semblerait qu’entre janvier et mars les vagues sont très régulières et cassent sur une grande diversité de récifs, de pointbreaks et un port qui semble pouvoir donner des vagues incroyables.

3) Iran

Credit: Marion Poizeau

La côte iranienne se situe dans le golfe d’Oman. Les côtes aux alentour d’Oman, du Yemen et du Pakistan ont toutes été surfées, par des expatriés de Dubaï, des correspondants de guerre, des militaires et des explorateurs/surfeurs. Pourtant l’Iran n’a jamais été touché.

Jusqu’à ce qu’une surfeuse irlandaise, scientifiques et légende internationale, Easkey Britton, s’y rende en 2011. Elle découvre des vagues et apprend à quelques femmes iraniennes à surfer (tu peux lire toute l’histoire en anglais ici). Depuis, ces premiers surfeurs ont entretenu leur passion est une véritable culture surf iranienne est en train de naître et de s’établir.

Cependant, seule une petite partie de la côte a été explorée et Google Earth révèlent d’autres beachbreaks, des récifs et des embouchures de rivières qui pourraient produire d’excellentes vagues avec la bonne houle. Emporte ton voile, une 6’0, et prépare-toi pour une virée dans le désert.

4) Vava’u

Credit: Trip Advisor

Une émission récente sur la télévision anglaise appelée Escape To The Wild  a présenté un couple et leurs trois enfants qui vivaient loin de tout sur une île reculée dans la chaîne du Vava’u près de Tonga. Et je n’ai pas pu m’empêcher de repérer quelques gauches tubulaires en arrière-plan juste en face de la maison qu’il s’étaient fabriquée.

On voit tout de suite sur Google Earth que cette île fait partie d’un groupe de milliers d’îles en forme de triangle, qui englobe Fidji, Tonga et Samoa. Les vagues de cette région ont été très bien documentées, mais le potentiel de ces autres îles n’a pas vraiment été exploré à fond. Il doit bien y avoir un autre Cloudbreak quelque part…

Et le pire dans tout ça, c’est que les trois gamins qui grandissent sur l’île ne font pas de surf. L’isolement, le manque d’éducation et la bizarrerie générale des parents OK je peux le comprendre, mais sur place et ne pas surfer, c’est vraiment de la maltraitance infantile.

5) Terre De Feu

Credit: Kepa Acero à Terra del Fuego

“Il y a déjà eu des surfeurs ici” tempère l’explorateur/surfeur basque Kepa Acero, “mais je suis certain que personne n’est allé aussi au Sud pour surfer ce spot. De ce que je pouvais en voir de Google Earth et certaines prévisions météo et de houle, cela était très prometteur, alors je devais forcément aller découvrir cet endroit!”

Kepa, lui, y est allé… à la pointe extrême de l’Amérique du Sud, en documentant lui-même son voyage jusqu’aux confins de la planète. Une fois sur place, il découvre une gauche parfaite et l’excitation qui va avec le fait de découvrir une nouvelle vague après des mois et des mois de préparation de son voyage et un paquet de difficultés.

Kepa qui avait déjà découvert des vagues en Indonésie, en Angola et en Inde, pense toujours qu’il y aura d’autres vagues parfaites à découvrir à Terra Del Fuego. « Avec un peu de temps et de patience, et Google Earth, d’autres vagues parfaites nous attendent. »

6) Les îles Okinawa

Credit: Surfing Pilot

Ces îles japonaises sont disposées comme un rang de perles entre la pointe sud du Japon jusqu’à la pointe nord de Taiwan, réalisant une véritable frontière entre le Pacifique et la mer de Chine à l’est. La Chine étend proche, ces îles ont été le sujet de disputes entre la Chine et le Japon pendant des siècles et ont aussi été le lieu d’intenses batailles navales du Pacifique lors de la seconde guerre mondiale. Mais ce serait plutôt les surfeurs qui devraient se battre là-bas.

Les îles sont entourées par de nombreuses passes dans la barrière de corail et les mêmes houles qui frappent les Philippines et le Japon s’y engouffrent, créant un potentiel pour des vagues exceptionnelles, dans ce véritable paradis tropical. Une petite observation minutieuse sur Google Earth montre beaucoup de potentiel sur les plus grandes îles d’Okinawa-Jima et d’Amimi, mais on est certain que Takera-Jima doit regorger de vagues. Il faudra juste faire attention aux mines qui n’ont pas explosé depuis 50 ans.

7) Sumatra Sud

Credit: Ombak Indah Surf Camp

L’Indonésie est vraiment un centre névralgique du surf. On pourrait donc penser qu’il n’y a plus aucune vague inexplorée. Mais il faut se souvenir que des vagues se laissent encore découvrir à Bali, une minuscule île qui accueille des milliers et des milliers de surfeurs tous les ans depuis les années 70. Alors quand on regarde la partie sud de Sumatra, qui a plus de 1600 km de cote jusqu’aux îles Mentawais, on imagine tout à fait le potentiel.

La côte est souvent inaccessible par la route et même s’il y a des spots déjà connus comme Krui, c’est une partie du monde qui regorge de vagues incroyables et inexplorées. Il te faudra sûrement un bateau, des cachets contre la malaria et pas mal de chance, mais tu pourras découvrir une vague et lui donner ton nom.

8) Les îles Orkney, Shetland et Féroé

Credit: Visit Faroe Islands

Le développement de combinaisons plus chaudes et plus efficaces a conduit aujourd’hui à l’engouement du “cold water surfing”, qui pousse toujours plus au nord les spots de surf à découvrir, dans des climats froids et reculés. Les îles Orkney, Shetland et Féroé sont donc tout à fait d’actualité, elles se trouvent au nord de l’Écosse dans la mer du Nord entre la Norvège et l’Islande.

Il y a une toute petit communauté de surfeurs, vraiment hardcore dans ce coin-là, mais ils n’ont pas encore découvert tous les petits recoins de toutes les îles. Les vents et le climat rendent l’exploration assez difficile (heureusement Google Earth est là) mais avec une abondance de swell et un mix de récif, d’embouchures de rivières et de plages, on trouvera des vagues parfaites pour sûr. Et sûrement la barre sur le front… Parce que l’eau est froide.

9) Alaska

Credit: Surf Alaska

Comme ci-dessus, mais encore plus froid, plus brut, plus gros et avec des vilains ours ! Avec plus de 10 000 km d’une côte déchiquetée, des montagnes couvertes de neige, des fjords, un climat très capricieux et une marée de 10 m d’amplitude, ce n’est pas un endroit facile à explorer pour le surf, mais seule une toute petite fraction du potentiel de vagues a été pour l’instant découverte. Damien Castera et Mathieu Crépel ont surfé par là-bas dans le superbe documentaire Odisea dont tu peux voir les épisode ici.

La plupart des vagues se trouve dans le golfe de l’Alaska et dans les îles Aléoutiennes qui s’étendent vers la Russie. Récemment, une mission rassemblant les surfeurs Alex Grey et Pete Devries pour Surfer magazine à démontrer la qualité incroyable des vagues que l’Alaska est capable d’offrir.

Pour aller là-bas, il faut de l’argent, du temps et des capacités de survie un peu comme celles de Bear Grylls… mais il y a vraiment un territoire de surf inexploré à découvrir pour ceux qui aiment l’aventure et l’excitation d’un environnement intense et hostile.

10) Birmanie

Credit: Trip Advisor

Situées au nord de la baie du Bengale et prise en sandwich entre la Thaïlande et l’Inde, lesquels offrent d’ailleurs de très bonnes vagues, les vagues de Birmanie sont assez peu explorées. Une toute petite fenêtre de swell et un embargo de longue durée sur le tourisme ont gardé l’exploration surf à son minimum dans des destinations comme Ngapali Beach et Cheduba Island.

Cependant, un peu plus à l’est se trouve un millier de kilomètres de plages et de récifs, et on peut voir sur le bon vieux Google Earth que des embouchures de rivières offrent des passes à travers la barrière de corail et que ces lieux sont complètement désertés par les humains, sans parler des surfeurs. L’eau chaude est une constante, un peu comme les maladies tropicales, mais parfois il faut savoir jouer pour gagner.

Share

Newsletter: termes et conditions

Merci de renseigner votre e-mail de manière à vous tenir informé de toutes les news, articles, nos dernières offres. Si vous n'êtes plus intéressé vous pouvez renoncer à tout moment. Nous ne vendrons jamais vos données personnelles et vous ne recevrez que nos messages et ceux de nos partenaires qui sont susceptibles de vous intéresser.

Read our full Privacy Policy as well as Terms & Conditions.

production