Parfois oubliés ou pas considérés à leur juste valeur dans le monde du surf, les shapeurs sont les chevilles ouvrières de notre sport. Nous avons donc décidé de leur rendre hommage, en commençant par quelques artistes américains de légende...

1. Al Merrick

De Tom Curren en passant par Kelly Slater jusqu’ à Dane Reynolds, nul autre shapeur n’a été aussi intimement lié aux succès du surf américain. Une autre façon de le démontrer serait de compter le nombre de titres mondiaux remportés sur des Al Merrick:  au moins 19 (Slater, Curren, Lisa Andersen, Sofia Mulanovich). “C’est un rêve d’être assis sur la plage de Pipeline et de regarder quelqu’un comme Kelly," selon Al Merrick. “Un de mes objectifs a été de fabriquer des outils pour des surfeurs comme lui, pour les aider à réaliser leur vision." En 2006, Merrick a vendu son label Channel Islands à Burton, mais il continue à créer et à developper des designs aux côtés d’un team toujours aussi talentueux. Il a encore son  shapingroom privé dans l’atelier de l’entreprise quand l’inspiration lui prend...

Reef Haleiwa Pro - Day 12 - 24 Nov 2012

 

2. Rusty Preisendorfer

Deux mots: Occy Thumbtail. Rusty et Occy s’entendaient comme larrons en foire. Comme beaucoup de shapeurs, Preisendorfer a démarré en réparant des planches. Sur San Diego, il demandait 10 dollars par pet au début des années 70 et à la fin de la décennie, il lança Music Surfboards qui s’es transformé en Rusty avec le célèbre logo R que nous connaissons tous aujourd’hui. Depuis la fin des années 80 et jusque dans le nouveau millénaire, ses thrusters ont été considérés comme les fers de lance de la performance. Et à l’heure actuelle, Rusty se concentrer davantage sur les surfeurs de tous les jours. “Il a un besoin autre que celui des clients de shortboards," c’es ce qu’il avait  pronostiqué il y a quelques années. Et à en juger par ce que l’on voit désormais dans les racks des surf shops, il avait raison.

 

3. Terry Martin

Le parrain de la fabrication des planches de surf sur la côte Ouest! Jusqu’à ce qu’il perde son combat contre le cancer en 2012, il était le symbole de Hobie Surfboards. Il shapait pour tout le monde, de Phil Edwards à Rabbit jusqu’à Tyler Warren. Il a à son actif plus de  80000 planches. Connu pour sa gentilesse et sa disponiblité, il prenait toujours le temps de discuter avec les gens ou de donner quelques conseils pratiques. “Terry Martin était un maître du shape. En fait, il serait légitime de l’appeler ‘LE’ maître et personne d’autre ne mérite autant ce titre que lui. Terry a shapé pendant plus de 55 ans et a opéré la transistion entre bois et mousse, entre longboards et shortboards et ensuite faire l’inverse," a souligné Corky Carroll l’année dernière.

 

4. Matt Biolos

Pour ce qui est de la course à l’innovation et à la performance, personne ne s’approche de Matt “Mayhem" Biolos. Il s’est fait la main dans le ghetto surf de San Clemente et ses shapes sont devenus célèbres sous les pieds de surfeurs comme Shane Beschen, Shea et Cory Lopez ou Chris Ward. Aujourd’hui, on a l’impression que tous les surfeurs du WCT, homme ou femme, commandent des quivers entiers chez Biolos. C’est le shapeur attitré de Kolohe Andino, Julian Wilson, Taj Burrow et bien d’autres trop nombreux pour être tous cités. Mais il garde la tête froide. “Ils viennent tous au shop et traînent là," dit l’homme qui revendique toujours ses inspirations punk rock. “Le problème, c’est que je n’arrive pas à bosser quand ils sont là."

 

5. Mike Hynson

Cette star de l’Endless Summer doit être remerciée à chaque fois qu’un tube est pris à Pipeline depuis 1967. Pourquoi? Le design “down rail" qui est son invention, a permis aux premiers spécialistes du Pipe de serrer davantage leurs bottom turns. “Nous pouvions enfin nous retrouver dans l’oeil," a déclaré le mystique Hynson. Cette innovation du design a permis de transformer les premiers shortboards en Corvettes. Le down rail est appelé  “la pierre de Rosette" du shape moderne car il a permis au surf d’évoluer vers ce que nous connaissons aujourd’hui. Cette création a vu le jour après des phases de tests et même d’expérimentation assez trippantes sur Maui.

 

6. Chris Christenson

“Si tu vas te mettre à l’eau et risquer ta vie, il vaut mieux avoir une planche sur laquelle tu peux compter," a déclaré Greg Long, juste après avoir été élu Big Wave World Champion et récompensé lors des Billabong XXL Big Wave Awards. Chris Christenson partage le même point de vue, et c’est pour cela que les deux hommes s’apprécient. Fabriquer des guns de grosses vagues pour la nouvelle armée de surfeurs à la rame, voilà le défi et la responsabilité de Christenson, qui équipe aujourd’hui Long, Grant “Twiggy" Baker, Ian Walsh, Mark Healey et  bien d’autres encore. Dans ce cercle très fermé des surfeurs qui ont remis au goût du jour le surf de très grosses vagues à la rame, voilà ce que Long ajoute “nous exigeons plus de nos planches aujourd’hui...et Chris l’a totalement compris."

 

7. Bob Simmons

Si l’on remonte dans les annales du design de la planche de surf sur le continent américain, Bob Simmons apparaît comme l’un des pionniers, l’un des grands précurseurs. Le créateur du twin-fin a conçu ses designs sur la théorie navale et surtout sur le livre de Lindsay Lord de 1963 “Architecture of Planning Hulls." Aujourd’hui, son influence se voit dans tous les quivers, notamment avec la “mini Simmons" et ses concepts sont une nouvelle fois à la mode. “Ce qu’il a conçu à son époque est en tout point remarquable," a déclaré John Elwell,  l’associé de Simmons à la fin de sa vie.  Pendant des années, d’autres shapeurs n’ayant  jamais véritablement compris comment il avait créé ce qu’il a créé, ont dit, ‘Simmons était en avance sur son époque de plusieurs années lumière.’“

 

8. Phil Edwards

Un shape de Phil Edwards est ce que les collectionneurs recherchent le plus dans le monde. En 1963, Hobie a sorti une collection de ses planches qui étaient les premiers “pro models." Il a été payé 23 dollars par planche vendue, ce qui fit de lui le tout premier surfeur pro de l’histoire du sport. Innovant et créatif, il a aussi construit des catamarans et lors de la révolution des shortboards à la fin des années 60, il s’est de plus en plus intéressé à la voile.

 

9. Dick Brewer

Dick Brewer n’est pas seulement le shapeur qui a permis au monde de découvrir les premiers guns hawaïens de grosses vagues , il a été aussi le symbole de la révolution shortboard. En 1967, Brewer, Bob McTavish et Nat Young se sont retrouvés à Maui, shapant des planches, créant des vee impressionnants et des ailerons de toutes sortes. Cela aurait suffi à remplir la biographie de n’importe quel shapeur mais Dick ne s’arrêta pas là. Au milieu des années 90, il a aussi été à l’origine des premières planches de tow in de Laird Hamilton, d’abord construites en balsa.

 

10. Eric Arakawa

Quand on parle de pintail pour Pipe, Arakawa est peut être le shapeur le plus réputé sur l’île. “Vous en prenez une, vous la mettez sous le bras et vous sentez l’équilibre tout de suite," a dit Jamie O’Brien. “Rien n’est laissé au hasard, pas même le plus petit détail. Vous prenez une de ses planches et vous savez qu’elle va marcher, vous le savez d’instinct." Ce type de relation surfeur/planche est vital quand on habite sur le North Shore et Arakawa s’est construit une réputation méritée. Chaque hiver, quand les hordes de surfeurs débarquent sur la petite île paradisiaque, il les équipe avec ses planches… par camions entiers.